Charte des valeurs québécoises

29 novembre 2013

Message de Stuart (Kip) Cobbett, président du Conseil des gouverneurs, et de Suzanne Fortier, principale et vice-chancelière

Le 7 novembre, le gouvernement du Québec a déposé le projet de loi 60, lequel comporte des dispositions interdisant aux employés du secteur public de porter des symboles religieux ostentatoires, et qui abandonne la clause d’exemption initialement envisagée par le gouvernement à l’égard des universités et des hôpitaux au profit d’une période de transition limitée.

Le 20 novembre dernier, le Sénat de l’Université McGill a engagé une discussion sur le projet de loi 60. À l’unanimité, les membres du Sénat ont voté pour le rejet de certaines dispositions contenues dans ce projet.

« Il est résolu que bien que le Sénat de l’Université McGill appuie l’esprit laïque du projet de loi  60, il s’oppose fermement aux restrictions relatives au port de symboles religieux tel que décrites dans le projet de loi, car elles vont à l’encontre de la mission et les valeurs de l’Université. »

Lors de sa rencontre du 28 novembre, le Conseil des gouverneurs a adopté la même résolution, laquelle est conforme aux prises de positions et aux principes exprimés antérieurement par la communauté mcgilloise.

Comme cela est normalement le cas, la Commission des institutions de l’Assemblée nationale du Québec tiendra des audiences publiques à compter du 14 janvier 2014. L’Université croit qu’elle doit y prendre part pour faire connaître son point de vue. À cette fin, elle déposera un mémoire auprès de la Commission, et présentera une requête en vue de participer  aux audiences

 

Cordialement,

Stuart (Kip) Cobbett, président, Conseil des gouverneurs

Suzanne Fortier, principale et vice-chancelière