LE DEVOIR | Des drones pour recenser la biodiversité canadienne

News

Au beau milieu d’un champ sur l’île Grosbois, située dans le parc national des Îles-de-Boucherville, Margaret Kalacska peaufine l’installation d’une imposante caméra hyperspectrale — capable de capter les différentes longueurs d’onde —, avant de la propulser à 45 mètres dans les airs grâce à un drone. 

« Avec cette caméra, on va pouvoir photographier la biodiversité vue du ciel », explique la chercheuse et professeure à l’Université McGill, au département de géographie. Cet équipement à la fine pointe de la technologie ne servira donc pas simplement à faire de belles photographies aériennes, mais plutôt à construire la première banque de données végétale à codes spectraux au Canada. À terme, ces données permettront d’évaluer les effets néfastes des changements climatiques et l’incidence des activités humaines sur la flore.

En lire plus