Hanadi Sleiman et C. J. Li reçoivent une bourse de recherche Killam

News

Les projets visent à résoudre des problèmes liés à l’administration des médicaments anticancéreux et à trouver des matières premières durables pour la fabrication de produits chimique
Hanadi Sleiman et Chao-Jun Li, professeurs de chimie à l’Université McGill, figurent parmi les six lauréats d’une bourse de recherche Killam 2018. Ces bourses permettent à des chercheurs d’exception de recevoir 70 000 $ par année pendant deux ans pour se consacrer à des projets de recherche novateurs susceptibles d’avoir une portée significative.
 
Le projet de la professeure Sleiman, Nanostructures d’ADN pour le traitement et l’imagerie du cancer, portera sur le traitement du cancer du sein triple négatif, un type de cancer agressif pour lequel il n’existe aucun traitement ciblé homologué par la Food and Drug Administration des États-Unis. Ce projet vise à mettre au point des structures d’ADN capables d’introduire des médicaments chimiothérapeutiques dans les cellules cancéreuses sans pénétrer dans les cellules saines. Ces structures sont biodégradables, non toxiques et conçues pour répondre de façon sélective aux tumeurs. Pendant ses deux années à titre de boursière Killam, la professeure Sleiman s’emploiera à optimiser ces vecteurs de médicaments afin d’éliminer les effets toxiques de la chimiothérapie anticancéreuse, de contrer la pharmacorésistance et d’améliorer de façon spectaculaire la qualité de vie des patients.

Créer de nouveaux polymères à partir de brins d’ADN


Le projet du professeur Li vise à découvrir des matières premières durables pour la fabrication de produits chimiques. À l’heure où l’épuisement des ressources fossiles semble inéluctable, les déchets peu coûteux et abondants provenant des industries agricole et forestière ainsi que de l’industrie des fruits de mer pourraient remplacer les matières premières utilisées pour la fabrication de produits chimiques. Or, l’absence de solutions chimiques efficientes et largement applicables pour la transformation directe et sélective de molécules hautement fonctionnalisées issues de la biomasse constitue le principal obstacle à une telle solution. Pendant ses deux années à titre de boursier Killam, le professeur Li s’emploiera à mettre au point des matières premières issues de la biomasse susceptibles de remplacer les réactifs organométalliques traditionnels dans une foule d’applications.


Les prix et bourses de recherche Killam sont octroyés chaque année par le Conseil des arts du Canada. Pour connaître les lauréats de cette année, visitez le http://programmekillam.conseildesarts.ca/.
 

Dr. Hanaldi Sleiman - Photo : Studio Iris Photography

Dr. Chao-Jun Li - Photo : Royal Society of Canada (Société royale du Canada)