« Douche froide » pour le NPD

News

«Il y a faible, et il y a très très faible. Oui, le fait que c’était une élection partielle fait qu’on doit prendre les résultats avec un grain de sel, mais 2,5 % des votes [à Calgary]? Ça démontre la difficulté qu’a le NPD d’attirer l’attention. Ils ont reçu une véritable claque dans la face», analyse Mike Medeiros, étudiant postdoctoral au Centre pour l’étude de la citoyenneté démocratique à l’Université McGill.

Lire la suite: Le Journal de Montréal

Tags: