Une défaite pour Trump: le décret migratoire reste suspendu

News

Selon Gil Troy, l’échec du décret de Donald Trump repose en grande partie sur ce dernier mot : discrimination. « La preuve peut être faite, étant donné le caractère négligé, les motivations derrière le décret, que ce dernier viole la liberté de religion et crée un précédent en établissant que les États-Unis sont un État chrétien », a-t-il déclaré. Cela, a-t-il rappelé, est proscrit par le 1er amendement de la Constitution américaine.

Lire la suite: Le Devoir

 

Tags: