Faire de l’exercice favoriserait la guérison de commotions

News

« Pendant la première semaine suivant une commotion cérébrale, le cerveau n’est pas guéri, mais l’étude montre que l’activité physique peut aider à guérir. Le message n’est absolument pas qu’il faut retourner faire du sport au cours de la première semaine suivant une commotion cérébrale. Ce n’est surtout pas le moment de pratiquer des activités à haut risque, car une seconde commotion cérébrale à ce moment-là pourrait entraîner des conséquences beaucoup plus graves. Mais il faut s’activer, car rester alité dans le noir et s’abstenir de toute activité physique n’est certainement pas bénéfique. » 
Isabelle Gagnon, chercheuse-clinicienne au Centre de traumatologie de l’Hôpital de Montréal pour enfants, et aussi coauteure de l’étude publiée dans la dernière édition du Journal of the American Medical Association (JAMA)

Lire la suite: Le Devoir

Tags: