Cinéma: “Premier Contact”, une ode à la communication

News

Afin d’être le plus crédible possible sur le décryptage d’un langage inconnu, la production a travaillé avec la linguiste Jessica Coon, de l’université McGill. Interviewée par le magazine en ligne Nautilus, la chercheuse explique que, dans le cas où nous ferions la rencontre d’aliens sur Terre, “même si leur langage était très différent du nôtre, nous trouverions des structures et des points communs, simplement basés sur le fait qu’ils seraient arrivés par des vaisseaux spatiaux [et qu’ils seraient donc doués de capacités d’abstraction]”.
Lire la suite: Courrier International

Tags: