Délester du fardeau de la maladie terminale

News

Le Neuro inaugure le Programme de soins neuropalliatifs Susan Cameron Cook

L’Institut et hôpital neurologiques de Montréal (le Neuro) annonce le lancement d’un nouveau programme clinique qui vise à atténuer la souffrance de personnes gravement malades à l’aide d’une démarche de consultation spécialisée et de soins d’ensemble. 

Le Programme de soins neuropalliatifs Susan Cameron Cook, qui est nommé en l’honneur de cette dernière et pour lequel sa famille a fourni des fonds cruciaux de démarrage, a été conçu dans l’objectif de réduire la souffrance mentale et physique de patients et de leurs proches durant leur cheminement depuis le diagnostic jusqu’à la phase terminale d’une maladie neurologique. 

Les patients atteints d’une maladie neurologique terminale vivent généralement plus longtemps qu’une personne touchée par une autre maladie terminale, soit jusqu’à cinq ans ou plus. Ils sont aussi plus jeunes que la moyenne des patients dont l’issue est irrémédiable. Le Programme de soins neuropalliatifs Susan Cameron Cook répondra aux besoins uniques de personnes atteintes d’une maladie neurologique terminale, dont les tumeurs au cerveau, la maladie d’Alzheimer, la sclérose latérale amyotrophique (SLA) et la sclérose en plaques progressive.

En assurant un point de contact pour que les patients et leur famille s’y retrouvent dans le système de soins de santé, le Programme de soins neuropalliatifs Susan Cameron Cook contribuera à diminuer leur stress et leur frustration. Un neurologue ou un neurochirurgien ayant une formation en soins palliatifs sera attribué à chaque patient; le spécialiste sera à la tête d’une équipe multidisciplinaire composée de psychologues, de physiothérapeutes, de travailleurs sociaux et de nutritionnistes afin de répondre à l’ensemble des besoins d’un patient. 

En tant qu’hôpital d’enseignement, le Neuro deviendra un centre canadien de formation en soins neuropalliatifs. Le Programme de soins neuropalliatifs Susan Cameron Cook, une première en la matière au Canada, produira le premier professionnel des soins neuropalliatifs formé par un stage de perfectionnement (fellowship) au pays. 

Les soins à fournir aux personnes atteintes d’une maladie neurologique deviendront de plus en plus importants au cours des prochaines années. En effet, un Canadien sur trois souffrira d’une maladie ou d’une atteinte neurologique au cours de sa vie. Au Québec, 2,6 millions de personnes sont touchées. 

« Ce programme allégera le lourd fardeau qui pèse sur les personnes atteintes d’une maladie neurologique grave », a indiqué le Dr Guy Rouleau, directeur de l’Institut neurologique de Montréal. « Voici un autre exemple de l’innovation dont fait preuve l’INM dans les soins qui sont assurés aux patients et leurs familles. Je tiens à remercier Anne-Louise Lafontaine, Lucia Fabijan et Jeff Hall du leadership et du talent qu’ils ont apportés à cette initiative, ainsi que la famille Cook de son soutien fondamental pour la concrétiser. »  

Le Neuro

L’Institut et hôpital neurologiques de Montréal – le Neuro – est un centre médical universitaire unique qui se consacre aux neurosciences. Fondé en 1934 par l’éminent neurochirurgien Wilder Penfield, le Neuro a acquis une renommée mondiale pour son intégration de la recherche, ses soins exceptionnels aux patients et sa formation spécialisée, essentiels à l’avancement de la science et de la médecine. À la fois institut de recherche et d’enseignement de l’Université McGill, le Neuro constitue l’assise de la mission en neurosciences du Centre universitaire de santé McGill.  Les chercheurs du Neuro sont des chefs de file reconnus mondialement pour leur expertise en neurosciences cellulaire et moléculaire, en imagerie du cerveau, en neurosciences cognitives, ainsi que dans l’étude et le traitement de l’épilepsie, de la sclérose en plaques et de troubles neuromusculaires. Pour tout renseignement, veuillez consulter www.theneuro.ca