Lutter contre la résistance aux antibiotiques

News

McGill Salle de Presse

La résistance aux antibiotiques constitue un enjeu de taille dans le traitement des infections bactériennes.

Or, des chercheurs de l’Université McGill ont découvert une cible qui pourrait permettre de lutter contre les bactéries résistantes.

Dans une étude publiée dans la revue Structure, le professeur de biochimie à McGill Albert Berghuis et son équipe ont examiné une enzyme qui utilise des sources d’énergie cellulaire pour modifier chimiquement les antibiotiques, permettant ainsi aux bactéries de résister aux médicaments. Les chercheurs ont découvert que cette enzyme a recours à un mécanisme analogue à celui des détecteurs de mouvement, qui allument et éteignent la lumière automatiquement. Ainsi, en présence d’un antibiotique, l’enzyme est activée et s’attaque au médicament pour le dégrader. Une fois l’antibiotique détruit, l’enzyme cesse son activité afin de conserver sa précieuse énergie pour les bactéries.

« La découverte de ce mécanisme nous offre de nouvelles possibilités d’intervenir sur ce facteur de résistance et, ainsi, de mieux lutter contre les infections causées par des bactéries résistantes aux antibiotiques », affirme le professeur Berghuis.

Caldwell et coll. « Antibiotic Binding Drives Catalytic Activation of Aminoglycoside Kinase APH(2’’)-la », Structure, 7 juin 2016. DOI : 10.1016/j.str.2016.04.002

Cette étude a été financée par les Instituts de recherche en santé du Canada.

Contact Information

Contact: 
Cynthia Lee
Organization: 
Relations avec les médias - Université McGill
Email: 
cynthia.lee [at] mcgill.ca
Office Phone: 
514-398-6754