Des dictionnaires pour protéger les langues autochtones

News

«La Micmaque qui nous servait de référence dans notre étude de cette langue voulait que nos travaux puissent être utiles à sa communauté, a souligné Jessica Coon de l’Université McGill. Nous avons donc présenté nos observations à une classe d’adultes, par exemple au sujet de la façon dont les questions et les phrases sont construites par rapport à d’autres langues.» Journal Métro

Tags: