25 chaires de recherche du Canada octroyées à McGill

News

Vingt-cinq chercheurs d’exception de l’Université McGill se sont vu octroyer une chaire de recherche du Canada (CRC). L’annonce en a été faite aujourd’hui à l’Université de la Colombie-Britannique par l’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences.

Les CRC sont attribuées à des chercheurs exceptionnels reconnus par leurs pairs comme étant des chefs de file à l’échelle mondiale dans leur domaine. Le Programme des chaires de recherche du Canada a été conçu afin de permettre aux universités canadiennes de recruter et de fidéliser des chercheurs établis ou en émergence de renommée mondiale. Parmi les projets de recherche réalisés à l’Université McGill qui profiteront des nouveaux fonds alloués, mentionnons ceux liés à la génétique de la douleur et à l’incapacité chez l’enfant, à l’écologie de l’Arctique et aux systèmes quantiques techniques (la liste détaillée des projets figure ci-après).

Il existe deux types de chaires de recherche du Canada. Les chaires de niveau 1, d’une durée de sept ans, sont renouvelables. Pour chaque chaire de niveau 1, l’établissement reçoit 200 000 $ par année pendant sept ans. Les chaires de niveau 2, d’une durée de cinq ans et renouvelables une seule fois, sont octroyées à des chercheurs émergents exceptionnels, reconnus par leurs pairs comme ayant le potentiel de devenir des chefs de file dans leur domaine. Pour chaque chaire de niveau 2, l’établissement reçoit 100 000 $ par année pendant cinq ans. Dix-neuf chaires de niveau 2 et trois chaires de niveau 1 ont été octroyées à des chercheurs de McGill dans le cadre de cette plus récente attribution de chaires. Deux chercheurs de McGill titulaires d’une chaire de niveau 1 et de niveau 2 ont vu leur mandat renouvelé, et un chercheur est passé d’une chaire de niveau 2 à une chaire de niveau 1.

Ces 25 chaires de recherche du Canada représentent un investissement total de plus de trois millions de dollars pour les chercheurs de McGill et leurs travaux.

« L’Université McGill est reconnaissante envers le Programme des chaires de recherche du Canada pour cet important investissement dans la recherche et l’innovation universitaires, a affirmé Rosie Goldstein, vice-principale (recherche et relations internationales). Ce programme permet d’attirer des gens de talent et des scientifiques de partout dans le monde et, grâce à lui, les chercheurs les plus exceptionnels de McGill peuvent mener à bien leurs travaux novateurs, rehaussant ainsi la contribution de notre institution à l’essor du Québec et du Canada, ainsi que sa compétitivité à l’échelle internationale. »

Voici la liste détaillée des nouvelles chaires de recherche du Canada, ainsi que des renouvellements, attribués à McGill :

  • Mark Brandon, professeur adjoint, Département de psychiatrie – Niveau 2 – Chaire de recherche du Canada en circuits neuraux de la mémoire
  • Khanh Huy Bui, professeur adjoint, Département d’anatomie et de biologie cellulaire – Niveau 2 – Chaire de recherche du Canada en tomographie à cryo-électrons
  • Bastien Castagner, professeur adjoint, Département de pharmacologie et de thérapeutique – Niveau 2 – Chaire de recherche du Canada en chimie thérapeutique
  • Aziz Choudry, professeur agrégé, Département d’études intégrées en sciences de l’éducation –Niveau 2 – Chaire de recherche du Canada en apprentissage lié au mouvement social et production de connaissances
  • Aashish Clerk, professeur, Département de physique – Niveau 2 – Chaire de recherche du Canada en théorie des systèmes quantiques techniques
  • Jessica Coon, professeure agrégée, Département de linguistique – Niveau 2 – Chaire de recherche du Canada en syntaxes et langues indigènes
  • Kyle Elliott, professeur adjoint, Département des sciences des ressources naturelles – Niveau 2 – Chaire de recherche du Canada en écologie de l’Arctique
  • Benjamin Fung, professeur agrégé, École des sciences de l’information – Niveau 2 – Chaire de recherche du Canada en exploration de données pour la cybersécurité
  • Natalya Gomez, professeure adjointe, Département des sciences de la Terre et des planètes – Niveau 2 – Chaire de recherche du Canada en la géodynamique de la couche glaciaire – interactions liées au niveau de la mer
  • Irene Gregory-Eaves, professeure agrégée, Département de biologie – Niveau 2 –  Chaire de recherche du Canada en écologie de l’eau douce et changement mondial
  • Judith Mandl, professeure adjointe, Département de physiologie – Niveau 2 – Chaire de recherche du Canada en dynamique des cellules immunitaires
  • Corinne Maurice, professeure adjointe, Département de microbiologie et d’immunologie – Niveau 2 – Chaire de recherche du Canada en physiologie des bactéries des intestins
  • Timothy Merlis, professeur adjoint, Département des sciences atmosphériques et océaniques – Niveau 2 – Chaire de recherche du Canada en dynamique atmosphérique et du climat
  • Jeffrey Mogil, professeur, Département de psychologie – Niveau 1 (renouvellement) – Chaire de recherche du Canada en génétique de la douleur
  • Christopher Moraes, professeur adjoint, Département de génie chimique – Niveau 2 – Chaire de recherche du Canada en microenvironnements cellulaires avancés
  • Arijit Nandi, professeur adjoint, Département d’épidémiologie, de biostatistique et de santé au travail, et Institut des politiques sociales et de la santé – Niveau 2 (renouvellement) – Chaire de recherche du Canada en économie politique de la santé mondiale
  • Madhukar Pai, Professeur, Département d’épidémiologie, de biostatistique et de santé au travail – Niveau 1 – Chaire de recherche du Canada en épidémiologie translationnelle et santé globale
  • Amélie Quesnel‑Vallée, professeure agrégée, Départements de sociologie et d’épidémiologie, de biostatistique et de santé au travail – Niveau 2 Chaire de recherche du Canada en politiques et inégalités sociales de santé
  • Dilson Rassier, doyen, Faculté de l’éducation – Niveau 1 – Chaire de recherche du Canada en biophysique musculaire
  • Nancy Ross, professeure, Département de géographie – Niveau 1 – Chaire de recherche du Canada sur les déterminants géosociaux de la santé
  • Keiko Shikako-Thomas, professeure adjointe, École de physiothérapie et d’ergothérapie – Niveau 2 – Chaire de recherche du Canada en invalidité infantile : participation et application des connaissances
  • Faleh Tamimi Marino, Faculté de médecine dentaire – Niveau 2 – Chaire de recherche du Canada en recherche craniofaciale translationnelle
  • Sylvia Villeneuve, professeure adjointe, Département de psychiatrie – Niveau 2 – Chaire de recherche du Canada en détection précoce de la maladie d’Alzheimer
  • Hope Weiler, professeure agrégée, École de diététique et de nutrition humaine – Passage à une chaire de niveau 1 – Chaire de recherche du Canada en nutrition, développement et vieillissement
  • Yu Xia, professeur agrégé, Département de génie biomédical – Niveau 1 – Chaire de recherche du Canada en biologie computationnelle et des systèmes