Influence du type de leadership sur les infirmières

News

Une étude examine l’incidence du leadership abusif chez les nouvelles infirmières

Par Cynthia Lee

Salle de presse

Les infirmières qui doivent composer avec des superviseurs abusifs sont plus susceptibles de démissionner. Une étude réalisée récemment par des chercheurs de l’Université McGill et de l’Université du Québec à Trois-Rivières révèle toutefois que l’inverse est également vrai : le leadership transformationnel ‒ style de gestion où les employés sont encouragés à travailler de concert afin d’atteindre un objectif commun au sein d’un milieu de travail positif ‒ contribue au bien-être du personnel infirmier et exerce un effet favorable sur le maintien de l’emploi.

Le nombre d’infirmières est à la baisse au Canada

« Alors que le nombre d’infirmières est à la baisse au Canada, nous devons améliorer la façon dont nous assurons la gestion de notre personnel infirmier », affirme Mélanie Lavoie-Tremblay, professeure agrégée à l’École de sciences infirmières Ingram. « Le fait de porter attention aux pratiques de leadership adoptées par les infirmières gestionnaires pourrait contribuer largement à améliorer les soins aux patients et à accroître le taux de maintien en fonction chez nos nouvelles infirmières. »

Au début de sa carrière d’infirmière, Mélanie Lavoie-Tremblay s’est trouvée « préoccupée » par le milieu de travail dans lequel elle évoluait. Ses collègues et elle ont décidé d’agir en étudiant les effets respectifs du leadership abusif et du leadership transformationnel sur un échantillon de 541 infirmières travaillant au Québec et âgées en moyenne de 26 ans. L’équipe a préparé un sondage en ligne anonyme où elle demandait aux répondantes d’évaluer les effets que les divers types de gestion avaient sur elles.


Vous aimerez aussi


« Nous avons constaté que, si le leadership transformationnel doit être encouragé, il est essentiel de faire savoir aux différents intervenants que le leadership abusif favorise la création d’un milieu de travail qui pourrait se révéler préjudiciable à la pratique des soins infirmiers », affirme Mélanie Lavoie-Tremblay. « Les administrateurs devraient s’inspirer des résultats de cette étude pour offrir une formation aux infirmières gestionnaires axée principalement sur le leadership transformationnel et les dangers du leadership abusif. »


L’article « Transformational and abusive leadership practices: impacts on novice nurses, quality of Care and intention to leave », par Mélanie Lavoie-Tremblay, Claude Fernet, Geneviève L. Lavigne et Stéphanie Austin, a été publié dans le Journal of Advanced Nursing.

DOI : 10.111/jan12860

Cette étude a été financée par une subvention des Instituts de recherche en santé du Canada et appuyée par une bourse du Fonds de recherche du Québec ‒ Santé. Elle a également bénéficié du soutien financier de la Chaire de recherche UQTR sur la motivation et la santé au travail.

Pour communiquer directement avec la chercheuse : melanie.lavoie-tremblay [at] mcgill.ca

Contact Information

Contact: 
Cynthia Lee
Organization: 
Relations avec les médias - Université McGill
Email: 
cynthia.lee [at] mcgill.ca
Office Phone: 
514 398 6754