La personnalité des araignées

News

L’intérêt pour les différences entre individus d’une même espèce transforme la recherche scientifique

Même une araignée sauteuse a une personnalité qui lui est propre, selon des scientifiques. Les choix d’un individu « timide » seront différents de ceux d’un autre plus « téméraire». Ainsi, selon son type de personnalité, une araignée capturera davantage de proies, entraînant du même coup des répercussions plus importantes auprès des écosystèmes locaux.

 « Nous savons que la consommation d’alcool tend à atténuer nos inhibitions et peut nous amener à adopter des comportements étranges  », explique Raphaël Royauté, ancien doctorant de McGill dont l’étude sur l’effet des insecticides sur la personnalité des araignées sauteuses est parue récemment. « Ainsi, l’une des principales questions de ma recherche a été : les insecticides peuvent-ils provoquer des changements de personnalité similaires chez les araignées? »

La réponse est oui, parfois, tout comme la consommation d’alcool peut avoir un effet plus marqué chez certaines personnes. Cette découverte est importante pour les systèmes agricoles parce que les araignées consomment de nombreux insectes nuisibles. Cela dit, l’une des principales implications de cette étude est que la réponse d’un animal à son environnement est largement établie au cas par cas.


L'expérience du miroir révèle la personnalité des araignées

Face au miroir, les araignées ont des réactions différentes reflétant leur personnalité.

  Une araignée "aggressive" attaque son reflet

  Une araignée "timide" fuit son reflet

Regarder la vidéo sur Youtube


L'étude des personnalités dévoile des effets insoupçonnés

Les scientifiques ont commencé à s’intéresser à la personnalité des animaux il y a environ dix ans de cela. Depuis, ils ont découvert que les différences individuelles ont des conséquences importantes, tant au niveau des écosystèmes locaux qu’à celui des changements évolutifs à plus longue échelle, certains individus démontrant une facilité d’adaptation accrue aux changements environnementaux. Par conséquent, la trajectoire évolutive de toute une espèce peut être entraînée dans une direction plutôt qu’une autre.

En étudiant les changements qui s’opèrent au niveau du comportement individuel plutôt qu’en établissant une moyenne sur les répercussions auprès d’une population dans son ensemble, les scientifiques peuvent détecter des effets importants qui seraient autrement passés inaperçus. Ceci suggère que certains effets peuvent être détectés plus rapidement en se concentrant sur les changements individuels de comportement plutôt qu’en comparant les changements moyens à l’échelle d’une population. Les scientifiques se concentrent maintenant sur le développement de nouveaux outils visant à mesurer les traits de personnalité et à estimer comment ceux-ci varient en fonction de divers facteurs environnementaux.

Pesticides : plus toxiques qu’on ne le croit?

Des modifications de personnalité chez les araignées sauteuses indiquent que l’impact de l’exposition aux insecticides serait sous-estimé

Contacts:

chris.buddle [at] mcgill.ca (Dr. Raphaël Royauté)
Département de sciences biologiques
Université d’État du Dakota du Nord

Chris.buddle [at] mcgill.ca (Prof. Chris Buddle)
Département des sciences des ressources naturelles
Université McGill

Contact Information

Contact: 
Katherine Gombay
Organization: 
Media Relations Office
Email: 
katherine.gombay [at] mcgill.ca
Office Phone: 
514-398-2189