V. Kaspi reçoit le prix Killam en sciences naturelles

News

Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en astrophysique d’observation et de la Chaire Lorne Trottier d’astrophysique et de cosmologie à l’Université McGill, la professeure Kaspi est également directrice d’un institut interdisciplinaire en recherche spatiale nouvellement créé à McGill.

« À la suite de l’annonce faite aujourd’hui, McGill tient à remercier les Fiducies Killam pour le soutien qu’elles accordent à la recherche et aux travaux d’érudition au Canada, et à célébrer les réalisations remarquables d’une chercheuse d’exception », a déclaré Suzanne Fortier, principale et vice-chancelière de l’Université McGill. « Nous espérons que ce prix continuera de mettre en lumière la recherche de pointe sur les étoiles à neutrons et les pulsars réalisée à McGill sous la direction de la professeure Kaspi. »

Au cours de sa carrière, la professeure Kaspi a fait d’importantes découvertes sur les étoiles à neutrons compactes à rotation rapide appelées pulsars. Chaque seconde, quelque part dans l’Univers, une étoile explose et devient une gigantesque supernova. À la fin de leur vie, les étoiles les plus massives deviennent des trous noirs, mais celles qui le sont moins se transforment en étoiles à neutrons dont certaines prennent la forme de pulsars ou de magnétars, caractérisés par un champ magnétique extrêmement intense et une vitesse de rotation vertigineuse.

La professeure Kaspi est considérée comme la plus éminente spécialiste mondiale des magnétars, un sujet qui intéresse au plus haut point les astrophysiciens et qui a permis de jeter la lumière sur la façon dont les étoiles évoluent et s’effondrent dans l’explosion des supernovas menant à la création de pulsars. Elle a utilisé les données recueillies par les satellites RXTE et Swift de la NASA pour expliquer la nature de ces anomalies cosmiques. Depuis de nombreuses années, son équipe dresse également le seul catalogue de magnétars au monde, outil de référence largement utilisé par tous les astronomes.

L’éminente chercheuse s’est également distinguée par d’importantes réalisations dans l’étude des pulsars radio. En 2008, son équipe de recherche a fait les manchettes partout dans le monde après avoir confirmé une prédiction de longue date de la théorie d’Albert Einstein sur la relativité générale, grâce à l’observation d’un système binaire de pulsars. 

L’équipe de la professeure Kaspi a également joué un rôle déterminant dans la découverte du pulsar à la vitesse de rotation la plus rapide jamais observée à ce jour.

Victoria Kaspi attribue ses réussites dans le domaine de la recherche à son équipe. « J’accepte le prix Killam au nom des étudiants aux cycles supérieurs et des chercheurs postdoctoraux extrêmement talentueux, motivés et brillants qui composent mon équipe de recherche », a-t-elle affirmé. « J’entends leur témoigner mon appréciation de leur travail en utilisant une partie des fonds Killam pour créer un prix qui sera décerné à l’auteur de la meilleure thèse de doctorat présentée au sein du nouvel institut de recherche spatiale, afin d’encourager les travaux de recherche ouverts sur le monde et portant jusqu’aux confins de l’Univers. »

La professeure Kaspi se joint au groupe d’éminents lauréats d’un prix Killam au Canada, dont treize seulement sont des femmes. « Je suis évidemment honorée et agréablement surprise d’avoir été choisie pour recevoir le prix Killam », a-t-elle affirmé. « J’encourage certainement les institutions partout au Canada à soumettre la candidature de chercheuses pour ce prix, car elles sont nombreuses à mériter cet honneur. » 

Vidéo

Contact Information

Contact: 
Chris Chipello
Organization: 
Relations avec les médias
Email: 
christopher.chipello [at] mcgill.ca
Office Phone: 
514-398-4201