Quand l'anorexie atteint l'adn

News

Radio-Canada: Une étude dirigée par Howard Steiger, directeur du Programme des troubles de l'alimentation de l'Institut universitaire en santé mentale Douglas à Montréal, en collaboration avec Linda Booij, chercheuse à l'Hôpital Sainte-Justine, a permis d'observer qu'une personne qui souffre pendant longtemps d'anorexie mentale est susceptible d'altérer son ADN.