Péril au fond des mers

News

La PresseLa cause de cette acidification est bien connue : c'est l'augmentation des quantités de gaz carbonique (CO2) dans l'atmosphère. À mesure que l'on brûle des combustibles fossiles, on accroît la concentration de CO2 dans l'air, teneur qui est passée d'environ 280 parties par million (ppm) au XIXe siècle à près de 400 ppm de nos jours. Et plus il y a de dioxyde de carbone dans l'air, plus il s'en dissout dans l'eau; on estime qu'entre 30 et 40 % du CO2 rejeté par nos économies finit par se dissoudre dans les océans.