Plus de 4,5 M$ du CRSNG pour des chercheurs de McGill

News

Financement en soutien à la recherche, formation susceptible d’améliorer l’économie et l’environnement de manière importante .

« Nous aimerions remercier le programme de subventions de partenariat stratégique pour les projets du CRSNG de son appui. Ce dernier, allié aux efforts communs déployés en matière de recherche avec le gouvernement et nos partenaires de l’industrie, optimisera notre habileté à relever les défis sociaux et environnementaux et à propulser la croissance économique », a indiqué Suzanne Fortier, principale et vice-chancelière de l’Université McGill.

L’objectif des subventions de partenariat stratégique du CRSNG est d’accroître la recherche et la formation dans des domaines ciblés propres à améliorer de façon appréciable l’économie, la société ou l’environnement du Canada au cours des dix prochaines années. Les travaux de recherche et la formation appuyés par ces subventions doivent être réalisés dans le cadre d’un partenariat établi entre des chercheurs universitaires et des entreprises ou des organismes gouvernementaux.

Parmi les projets de McGill qui recevront une subvention, l’un est axé sur la fabrication de matériaux de construction écologiques appelés écobriques, à l’aide de sous-produits de l’incinération de déchets ménagers, soit la chaleur, les résidus de cendres et le dioxyde de carbone. Un second projet vise à concevoir des biocapteurs portatifs et ultrasensibles capables de détecter rapidement les marqueurs de certaines maladies, permettant ainsi le dépistage à un stade précoce et l’administration de traitements en temps opportun. Une liste complète des projets, ainsi que leur description, figurent ci-dessous.

Résumé des projets :

Amine Kamen, Département de génie biomédical, Université McGill. Description du projet : la vaccination demeure l’une des interventions médicales les plus efficaces dans la lutte contre les maladies et la réduction du coût des soins de santé. Ce projet porte sur une technologie avancée de fabrication de pseudoparticules virales aux fins de vaccination.

Yixin Shao, Département de génie civil, Université McGill. Description du projet : si l’incinération des déchets ménagers permet de produire de la chaleur et de l’électricité pour les communautés, les résidus constituent néanmoins un enjeu environnemental. Ce projet vise à transformer les sous-produits des déchets ménagers, soit la chaleur, les résidus de cendres et le dioxyde de carbone, en écobriques.

Zetian Mi, Département de génie électrique et informatique, Département de physique, Université McGill. Description du 1er projet : comparativement à l’électricité solaire, le recours à des liaisons chimiques pour stocker l’énergie solaire permettrait de réduire significativement les coûts de fabrication des appareils, ainsi que les coûts associés au stockage de l’énergie. Ce projet vise la production d’hydrogène vert à l’aide d’un processus propre et renouvelable reposant sur le fractionnement photoélectrochimique de l’eau sous l’effet du rayonnement solaire direct.

Description du 2projet : bien que le marché mondial des diodes électroluminescentes (DEL) soit en croissance, la fabrication de DEL pleine couleur efficaces représente encore un enjeu de taille. Ce projet vise à mettre au point, à faible coût, des DEL pleine couleur dotées d’une très haute efficacité, ainsi que des substrats de grande surface pour des applications dans le domaine émergent de l’éclairage à l’état solide, de l’affichage couleur, et de l’électronique grand public.

Xinyu Liu, Département de génie mécanique, Université McGill. Description du projet : des biocapteurs portatifs et ultrasensibles capables de détecter rapidement les marqueurs de certaines maladies auront une incidence importante sur la prestation de soins de santé en permettant le diagnostic précoce et l’administration de traitements en temps opportun. La technologie mise au point dans le cadre de ce projet permettra également l’élaboration d’autres types de capteurs électroniques à base de papier aux fins d’applications non diagnostiques dans des domaines tels que la surveillance de l’environnement, l’inspection de la salubrité des aliments et l’électronique grand public.

Maryam Tabrizian, Département de génie biomédical. Description du projet : la légionelle est une bactérie à Gram négatif présente dans les habitats aquatiques naturels, particulièrement l’eau potable, les tours de refroidissement et les échangeurs de chaleur. Ce projet vise à mettre au point un système intégré sur puce microfluidique avec biocapteur à résonance plasmonique de surface pour la détection en temps opportun de legionella pneumophila dans l’eau contaminée.

Jake Barralet, Faculté de médecine dentaire, Faculté de médecine, Université McGill. Description du projet : ce projet vise à accroître l’efficacité des piles à combustible qui fonctionnent à l’hydrogène pour la production de l’eau. En collaboration avec Ballard, l’un des principaux fabricants de piles à combustible dans le monde et dont les bureaux sont situés à Burnaby, en Colombie-Britannique, ce projet permettra d’améliorer les procédés de fabrication afin de contribuer à réduire le coût des piles à combustible pour qu’un jour, dans un avenir assez rapproché, nous puissions tous faire le plein à l’aide d’hydrogène.

Janine Mauzeroll, Département de chimie, Université McGill. Afin de mettre au point la prochaine génération d’automobiles efficientes, l’industrie automobile s’efforce constamment de réduire la masse des véhicules. Ce projet vise à évaluer l’utilisation de carbènes N-hétérocycliques dans la fabrication de revêtements résistants à la corrosion pour les alliages d’aluminium et de magnésium.

Tomislav Friscic, Département de chimie, Université McGill. Ce projet vise à trouver une solution à un problème dans le domaine de la technologie des piles à combustible à l’hydrogène, soit la nécessité de recourir à des électrocatalyseurs très coûteux à base de platine pour la réduction de l’oxygène, une réaction généralement lente. Ce projet permettra de concevoir un électrocatalyseur peu coûteux à base de fer pour la réduction de l’oxygène dont l’efficacité est comparable à celle des produits à base de platine.

George Demopoulos, Département de génie des mines et des matériaux, Université McGill. Seule l’exploitation de sources d’énergie renouvelables permettra de trouver des solutions durables aux problèmes que constituent le changement climatique mondial et le développement économique humain. Ce projet vise à trouver des solutions au traitement thermique des matériaux absorbants nanostructurés à base de kësterite pour la fabrication de piles solaires durables.

 

Contact Information

Contact: 
Chris Chipello
Organization: 
Relations avec les médias
Email: 
christopher.chipello [at] mcgill.ca
Office Phone: 
514-398-4201