Stress post-traumatique: revivre continuellement l'événement

News

Radio-Canada: (audio) « 90 % des gens qui ont vécu un événement traumatique vont avoir des symptômes de stress post-traumatique par la suite. Des symptômes qui ne diminuent pas au bout de trois ou quatre semaines signalent qu'il y a un problème », explique Alain Brunet, directeur du Département de psychiatrie de l'Université McGill et directeur du programme Santé mentale et société de l'Institut Douglas, avec qui on s'entretient dans la foulée de la fusillade survenue à Ottawa, mercredi.