Des chercheurs montréalais stimulent des cellules humaines afin de combattre le VIH

News

Des chercheurs montréalais ont réussi à revitaliser des cellules immunitaires humaines "fatiguées", leur permettant de combattre le virus du sida. Les cellules immunitaires humaines entrent en veilleuse lorsqu'elles sont infectées par le VIH. C'est la première fois qu'une recherche permet de sortir des cellules humaines de leur état de sommeil, leur permettant de reprendre l'essentiel de leur travail, à savoir combattre l'infection. La recherche est publiée cette semaine dans la revue Nature Medicine. Les auteurs de cette étude sont affiliés à l'Université de Montréal, à l'unité Inserm de Montréal, au Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM), à l'Université McGill et au Centre hospitalier de l'Université McGill (CUSM).

"C'est la première fois que nous pouvons identifier une faille dans la réponse immunitaire face au VIH," note le Dr Rafick-Pierre Sékaly, auteur principal de l'étude. "Le plus intéressant est que nous avons trouvé une façon de corriger celle-ci." Le Dr Sékaly est professeur titulaire en immunologie à l'Université de Montréal, chercheur au Centre de recherche du CHUM, directeur de l'unité Inserm de Montréal et professeur adjoint à l'Université McGill.

Lorsqu'une maladie envahit le corps humain, il arrive que la réponse immunitaire soit diminuée, voire supprimée. "Cette réaction face à l'invasion peut sembler illogique mais si le corps ne prend pas un temps de repos, il peut 'se brûler'," note un des co-chercheurs de l'étude, le Dr Jean-Pierre Routy, médecin au département d'hématologie et au service d'immunodéficience du CUSM et professeur adjoint en médecine à l'Université McGill. "En fait, on peut se tuer en combattant trop." Ce n'est pas seulement le cas pour le sida, mais aussi pour d'autres maladies, notamment la tuberculose et le cancer.

La mise en veille du système immunitaire est déclenchée par la surexpression de la protéine PD-1. En bloquant l'expression de PD-1, le Dr Rafick-Pierre Sékaly et son équipe ont été capables de réveiller en laboratoire des cellules humaines. "Les cellules ont repris le combat contre le VIH," note le Dr Sékaly. "Nous avons constaté une augmentation de la capacité des cellules à survivre au VIH, de le combattre et même de se multiplier. C'est la première fois que nous remarquons que des cellules humaines contre-attaquent."

"Cependant, il est important de mettre ce travail en perspective," note le Dr Routy. "C’est la première fois que nous constatons que des cellules humaines peuvent combattre le VIH. Il s'agit maintenant de répéter cet exploit obtenu en laboratoire au niveau du corps humain." Des discussions sont déjà en cours afin d'utiliser ces résultats dans un essai clinique, prévu pour l'année prochaine.

Les découvertes ont été reproduites simultanément dans deux autres laboratoires, celui dirigé par le Dr Bruce Walker à Harvard et celui du Dr Richard Koup aux National Institutes of Health (Etats-Unis) (NIH). "C'est une occasion unique pour trois équipes de travailler ensemble sur un problème aussi important. Jusqu'à présent, le virus a été plutôt invincible. Nos efforts combinés ont permis de trouver le lien manquant qui pourrait nous permettre de le vaincre," souligne le Dr Sékaly.

Cette recherche a été financée par Génome Canada, Génome Québec, les NIH, les Instituts de recherche en santé du Canada, la Fondation canadienne pour l'innovation et le Réseau Sida et Maladies infectieuses du Fonds de la recherche en santé du Québec (FRSQ).

Université de Montréal

Centre hospitalier de l'Université de Montréal

Inserm

Centre universitaire de santé McGill (CUSM)

Université McGill

Pour plus de renseignements :

Ian Popple
Coordonnateur Communications (recherche)
Relations publiques et communication du CUSM
514-843-1560
ian.popple [at] muhc.mcgill.ca (Courriel)

Michael Bourguignon
Conseillère en communication
Université McGill
514-398-8305
michael.bourguignon [at] mcgill.ca (Courriel)

Anne Mignot
Département Information Scientifique et Communication
Pôle Presse
Inserm
33 (0)1 44 23 60 73
anne.mignot [at] tolbiac.inserm.fr (Courriel)

Nathalie Forgue
Conseillère en communication
Direction des Communications
Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM)
514-890-8000, poste 15380
nathalie.forgue.chum [at] ssss.gouv.qc.ca (Courriel)

Sophie Langlois
Directrice, relations avec les médias
Université de Montréal
514-343-7704
sophie.langlois [at] umontreal.ca (Courriel)