Deux nouveaux boursiers Rhodes pour McGill

News

Les étudiants de Québec et de Terre-Neuve iront étudier à Oxford l’automne prochain

Lorsque Vincent Larochelle a lu les critères de sélection des bourses Rhodes plus tôt cette année, il a su qu’ils s’appliquaient à la façon dont il vit et souhaite vivre sa vie.

Inscrit au baccalauréat spécialisé en mathématiques et à la mineure en études classiques, à l’Université McGill, l’étudiant de 21 ans, originaire de Québec, est fortement motivé par l’honnêteté, le courage et le dévouement, des valeurs que les boursiers Rhodes doivent démontrer, en plus d’exceller aux points de vue académique et sportif.

«J’ai choisi d’étudier les mathématiques à l’université non pas en pensant aux débouchés professionnels mais plutôt en raison de l’incroyable acuité intellectuelle que cette discipline permet de développer», explique Vincent Larochelle.

Membre de l’équipe d’escrime de McGill, l’étudiant consacre également une partie de son temps à un organisme local qui soutient les personnes à mobilité réduite.

Tant Vincent Larochelle que Stephen Aylward, les deux plus récents boursiers Rhodes-élus de McGill, personnifient l’esprit visé par le prestigieux programme de bourses international, qui offre deux ans d’études à l’Université Oxford, en Grande-Bretagne.

Stephen Aylward, de Mount Pearl, à Terre-Neuve, est étudiant au bacccalauréat spécialisé en philosophie et à la mineure en science politique à McGill. Chanteur et musicien accompli, il est un des membres de l’exécutif de la Ligue de débats de McGill (McGill Debating Union) et a participé à plusieurs concours. Il est également un athlète discipliné et un bénévole engagé, notamment au sein d’Amnistie internationale, organisme au sein duquel il milite depuis de nombreuses années.

«J’ai une vision et une passion pour la justice et le service public, dit Stephen Aylward, également âgé de 21 ans. Je suis dévoué aux principes des droits humains et je veux continuer à concentrer mes efforts sur cette cause.»

Stephen Aylward prévoit s’inscrire au baccalauréat en droit à Oxford et éventuellement, poursuivre une carrière en droit de l’immigration. Quant à Vincent Larochelle, après des études doctorales en mathématiques à Oxford, il reviendrait possiblement à McGill étudier le droit. Candidat pour le Parti vert aux dernières élections fédérales, il vise une carrière en politique.

«Nous sommes très fiers de nos deux étudiants, a déclaré Morton Mendelson, premier vice-principal exécutif adjoint (études et vie étudiante). Les critères de sélection Rhodes sont extrêmement exigeants – beaucoup plus que l’obtention de bonnes notes. Nous félicitons Vincent et Stephen pour leurs magnifiques accomplissements et nous observerons avec intérêt la contribution qu’ils offriront dans l’avenir alors qu’ils poursuivront leur carrière et leurs efforts pour contribuer à l’amélioration de notre société. Bravo! »

Le programme de bourses Rhodes, établi en 1902, vise à récompenser des individus qui atteignent un haut niveau académique et ont démontré du respect pour les autres, un esprit généreux ainsi que des aptitudes à diriger.

McGill est fière de ses derniers boursiers Rhodes, qui rejoignent ainsi 128 autres McGillois et McGilloises récipiendaires du prestigieux programme au fil des ans, faisant de McGill l’université canadienne détenant le record à titre de nombre de boursiers Rhodes.

Contact Information

Contact: 
Julie Fortier
Organization: 
Service des relations avec les médias
Email: 
julie.c.fortier [at] mcgill.ca
Office Phone: 
514 398-6751