Test of the McGill Emergency Notification System / Test du système de notification d’urgence de McGill

Updated: Fri, 11/16/2018 - 07:05

McGILL ALERT! This is a test of McGill’s Emergency Notification System. If there was an actual emergency or threat this alert would include important information to help keep you safe. We encourage you to have access to the multiple emergency communication outlets used by the university. To learn more visit www.mcgill.ca/campussafety

Please ignore this message. This test should conclude at 7:35 am.

---

ALERTE McGILL ! Ceci est un test du système de notification d’urgence de McGill. En cas d’urgence ou de menace réelle, cette alerte inclurait des informations importantes pour vous aider à rester en sécurité. Nous vous encourageons à avoir accès aux outils de communications utilisés par l’université. Pour de plus amples informations, visitez notre site internet : www.mcgill.ca/campussafety/fr

S'il vous plaît ignorer ce message. Le test terminera à 7h35.

Cultiver et récolter en ville

News

Vers un paysage comestible — Les moyens à la portée des citadins en matière d'agriculture


Du 18 au 25 mai, McGill accueille des partenaires africains, asiatiques et sud-américains lors d'une conférence visant à promouvoir l'agriculture urbaine

Le printemps et les moustiques sont là et l'heure est venue d'aménager son jardin. Que sèmerez-vous cette année? Haricots, carottes ou laitue? Quelques citrouilles pour la moisson d'automne? C'est enfin le moment de l'année de remuer la terre et de dire adieu aux ongles soigneusement manucurés!

Au Canada, les tomates bien charnues et juteuses à souhait, fraîchement cueillies d'une vigne entretenue avec minutie, sont un véritable délice estival. Cependant, aux quatre coins du monde, le jardinage figure au premier plan de la survie quotidienne. À Cuba notamment, où les embargos commerciaux imposés au cours des années 1990 ont grandement limité les importations, l'agriculture de subsistance est devenue essentielle. Dans la seule ville de La Havane, environ 300 000 tonnes d'aliments sont récoltées chaque année, ce qui représente une importante source d'alimentation pour les 2,5 millions de résidents. Pour nous qui consommons des produits frais généralement importés de régions rurales ou des États-Unis, il est difficile de comprendre que ces vastes récoltes aient été engrangées en milieu urbain. En effet, toute étendue de terre située en centre urbain, quelle que soit sa superficie, qu'il s'agisse d'un parc, d'un bac à fleurs installé en abord d'une rue ou d'un jardin-avant, est un endroit de choix pour pratiquer l'agriculture à petite échelle.

Le phénomène mondial de l'agriculture urbaine est l'un des sujets de l'heure à l'Université McGill, particulièrement pour le Groupe sur le logement à coût modique affilié à l'École d'architecture, pour les chercheurs en aménagement urbain ainsi que pour les diplômés qui s'intéressent aux moyens liés à la pratique de l'agriculture en milieu urbain et aux raisons qui en expliquent l'intérêt. Échelonné sur trois ans, le projet collectif Vers un paysage comestible – un nom fort bien choisi d'ailleurs – bénéficie du soutien du Programme des Nations Unies pour l'habitat et du Centre de recherches pour le développement international (CRDI). Cette initiative se veut un effort pour trouver des façons d'intégrer la production alimentaire en milieu urbain, de remettre en état des logements devenus insalubres et des agglomérations de squatters et de planifier l'aménagement de nouveaux jardins au cœur des quartiers.

Le rôle de l'équipe mcgilloise et de ses partenaires consiste à trouver des moyens novateurs de démontrer qu'il y a lieu de valoriser l'intégration permanente de l'agriculture à l'aménagement urbain et à l'architecture domiciliaire. Des travaux de recherche sont présentement réalisés dans trois villes : à Colombo, au Sri Lanka, à Kampala, en Ouganda et à Rosario, en Argentine. Depuis septembre 2004, les étudiants de l'Université McGill œuvrent à l'élaboration de concepts pour chacune de ces communautés, des concepts qui comprennent notamment diverses techniques d'agriculture plutôt inusitées. Parmi les plus populaires, mentionnons le recours aux terrasses-jardins, la réduction de la circulation locale par l'ajout de plantes dans les rues ainsi que l'aquaculture.

Les projets des étudiants ont été soumis aux partenaires de la ville pour recueillir leur opinion. Bientôt, nous serons témoins des premières pelletées de terre et du début de la transformation verte. Pour la première fois cette semaine, les chercheurs auront l'occasion de rencontrer leurs clients, alors que l'Université McGill est l'hôte du premier atelier international tenu dans le cadre du projet. À compter du 18 mai, les équipiers des trois villes participantes se rendront à Montréal afin de prendre part à une session d'une durée d'une semaine visant à mettre la dernière main aux propositions en matière d'agriculture urbaine. Les experts locaux issus des milieux du jardinage et de l'horticulture ainsi que des universitaires montréalais discuteront de méthodes de tenure, de techniques d'agriculture, d'irrigation et de désinfection, de participation communautaire et d'utilisation efficace des ressources municipales. De plus, le talent des Montréalais ainsi que les réalisations de la population en matière d'agriculture et de jardinage seront présentés par le biais de visites organisées dans quelques-uns des jardins communautaires de la ville.

L'événement prendra son envol lors du lancement de la première série de la publication étudiante Vers un paysage comestible : une étude sur l'agriculture urbaine montréalaise, dans le cadre d'un vin et fromage le mercredi 18 mai. Notre invité d'honneur sera Mme Hélène Fotopulos, mairesse de l'arrondissement Plateau Mont-Royal et membre du Comité exécutif de la Ville de Montréal responsable des questions liées au Mont-Royal, aux espaces verts et bleus, aux parcs, aux Muséums nature Montréal et à la condition féminine. L'événement, accessible au public, est organisé par l'École d'architecture de l'Université McGill. À l'issue de cette occasion unique au cours de laquelle vous pourrez rencontrer des jardiniers des quatre coins du monde et des experts en horticulture de la région, il est possible que vous choisissiez de planter des carottes plutôt que des camélias et de remplacer les pivoines par les pommes de terre. Nous vous invitons à être des nôtres!

Séances de photo :

Le mercredi 18 mai de 16 h 30 à 18 h à l'École d'architecture de l'Université McGill, Pavillon Macdonald Harrington, campus du centre-ville, 815, rue Sherbrooke Ouest
Mme Hélène Fotopulos, mairesse de l'arrondissement Plateau Mont-Royal et membre du Comité exécutif de la Ville de Montréal, sera l'invitée d'honneur à l'occasion de l'ouverture de la conférence et du lancement de la première série de la publication étudiant intitulée Vers un paysage comestible : une étude sur l'agriculture urbaine montréalaise.

Le vendredi 20 mai, de 14 h à 17 h
Visites guidées aux endroits suivants : Éco-quartier/Équiterre/Santropol Roulant (Veuillez communiquer avec M. Rune Kongshaug pour obtenir plus de détails.)

Le dimanche 22 mai, de 13 h à 17 h
Visites guidées des jardins communautaires (Veuillez communiquer avec M. Rune Kongshaug pour obtenir plus de détails.)

Contact Information

Contact: 
Joe Zackon
Email: 
joe.zackon [at] mcgill.ca
Office Phone: 
514-398-8305