Le travail temporaire : néfaste pour la santé mentale

News

Le travail temporaire : néfaste pour la santé mentale Une nouvelle recherche de McGill démontre que les emplois contractuels temporaires et à court terme engendrent détresse psychologique et dépression

Selon les données d'une recherche présentée à l'occasion de l'assemblée annuelle de l'Association américaine de sociologie, le 9 août, les employés occupant un poste soit temporaire, contractuel, occasionnel ou d'une durée déterminée sont davantage à risque de développer des problèmes de santé mentale.

« Il semble que les travailleurs temporaires, qui ne peuvent compter sur un emploi stable à long terme, sont susceptibles de voir leur santé mentale décliner, et ce, aussi longtemps qu'ils continuent d'occuper des fonctions pouvant être perçues comme « jetables » ou « de deuxième classe », a souligné Amélie Quesnel-Vallée, sociologue médicale à l'Université McGill et chercheuse principale de l'étude.

Intitulé « Contingent Work and Depressive Symptoms: Contribution of Health Selection and Moderating Effects of Employment Status » (Travail occasionnel et symptômes dépressifs : rôle du statut d'emploi sur la santé et les effets modérateurs), l'article a été rédigé par Suzanne DeHaney et Antonio Ciampi, tous deux de l'Université McGill.

« Cette recherche démontre que le travail occasionnel entraîne des effets pernicieux sur la santé mentale des employés, ces derniers affichant davantage de symptômes de dépression et de détresse psychologique que les employés occupant des postes similaires, qui ne sont toutefois pas soumis aux conditions d'un travail à durée déterminée. Ces résultats présentent un intérêt particulier pour les employés qui sont à évaluer les conditions à long terme, de même que l'incidence, sur leur état de santé global, d'opter pour un travail occasionnel qui saura répondre à leurs besoins sur le plan professionnel, tant à l'heure actuelle qu'à l'avenir », a précisé Mme Quesnel-Vallée.

En 2005, environ 4,1 pour cent de la main-d'oeuvre des États-Unis, soit 5,7 millions de travailleurs américains, occupait un poste jugé temporaire, selon les plus récentes données issues de L'Enquête sur l'état de la population.

L'équipe affectée à la recherche a analysé un échantillonnage de données longitudinales colligées entre 1992 et 2002 issues de L'enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes des États-Unis réalisée en 1979. Menée auprès de sujets masculins et féminins nés entre 1957 et 1964, cette enquête a été réalisée sur une base annuelle entre 1979 et 1994, et à tous les deux ans par la suite. Les chercheurs ont évalué les critères suivants : statut professionnel occasionnel (temporaire), score symptomatique dépressif, niveau de pauvreté et d'instruction. Les résultats recueillis sont jugés comme représentatifs de la main-d'oeuvre américaine générale d'âge moyen.

 

Contact Information

Contact: 
Allison Flynn
Organization: 
Service des relations avec les médias
Email: 
allison.j.flynn [at] mcgill.ca
Office Phone: 
(514) 398 - 7698