Se prémunir contre une pandémie

News

Modèles d’infection et problématique des travailleurs de la santé : les recherches de McGill reçoivent du financement des IRSC

Quels indices peut nous donner l’histoire sur la propagation d’une pandémie et la façon de la contenir dans le monde d’aujourd’hui ? Comment réagissent les travailleurs de la santé que leurs tâches professionnelles placent aux premières lignes face à un virus potentiellement fatal ? Les chercheurs à l’Université McGill qui se posent ces questions font partie des 26 projets de recherche que les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) s’apprêtent à financer dans le cadre de l’Initiative de recherche sur la capacité d'intervention en cas de pandémie, mise sur pied par leur Institut des maladies infectieuses et immunitaires.

Le Dr David Buckeridge et ses collègues du Groupe de recherche clinique en informatique de la santé, qui se rattache au département d’épidémiologie, de biostatistique et de santé au travail de l’Université McGill, étudieront les données entourant les épidémies de grippe dans le passé afin de mieux comprendre comment l’infection se propage et comment on en contrôle les risques chez diverses populations. Le Dr Buckeridge recevra 69 897 $ en moyenne par année pendant deux ans pour couvrir ses frais d’exploitation, et 5 500 $ pour l’achat d’équipement.

Le Dr Andre Dascal, professeur agrégé de microbiologie médicale à McGill et médecin-chef et microbiologiste pour les maladies infectieuses à l’Hôpital général juif Sir Mortimer B. Davis, hôpital universitaire affilié à l’Université McGill, étudiera la capacité et la volonté des travailleurs de la santé de se présenter au travail advenant une pandémie de grippe. Il se voit accorder 68 173 $ par année, plus 20 143 $ pour l’achat d’équipement.

Les Instituts de recherche en santé du Canada fourniront 4 millions de dollars pour financer les 26 subventions qui permettront de réaliser des travaux de recherche sur la mise au point de vaccins, l’endiguement des épidémies et la santé mentale des travailleurs de la santé dans une situation de pandémie. Sur le plan international, on accordera un financement de 1 million de dollars pour appuyer le Plan d’action mondial pour les vaccins.

Si les épidémies se répandent aussi vite, c’est souvent à travers certains groupes particulièrement susceptibles de propager la maladie. Les enfants, par exemple, peuvent jouer un rôle clé dans l’évolution d’une épidémie de grippe, tout comme les personnes atteintes de maladies chroniques ou celles qui vivent dans des lieux surpeuplés. Les autorités médicales, pour se prémunir contre une pandémie, devront cibler ces groupes de façon stratégique.

Internet : Instituts de recherche en santé au Canada

Contact Information

Contact: 
Michael Bourguignon
Organization: 
Service des affaires universitaires de l’Université McGill
Email: 
michael.bourguignon [at] mcgill.ca
Office Phone: 
514-398-8305