Important projet de construction en cours à l'Université McGill

News

Les travaux débutent au Pavillon des sciences de la vie Francesco Bellini et au Pavillon de recherche sur le cancer

L'un des plus importants projets de construction entrepris à l'Université McGill au cours des dernières années démarrera cette semaine, alors qu'aura lieu demain la cérémonie de la première pelletée de terre en vue de l'édification du Pavillon des sciences de la vie Francesco Bellini et du Pavillon de recherche sur le cancer.

Le projet a vu le jour grâce à un don de 10 millions de dollars octroyé par monsieur Francesco Bellini, scientifique et homme d'affaires, à une importante subvention de la Fondation canadienne pour l'innovation et à l'appui du gouvernement du Québec. Monsieur Bellini, qui a commercialisé le 3TC, le premier traitement destiné à combattre le VIH, souligne que ce don est versé en reconnaissance des recherches sur le médicament effectuées par le Département de chimie de l'Université McGill. « C'est là qu'a été découvert le plus important médicament au monde pour combattre le VIH, explique-t-il. C'est ma façon de dire merci. »

  • Quand : Le vendredi 9 décembre à 10 h
  • Où : Pavillon des sciences biologiques Stewart
    1205, avenue Docteur-Penfield, Montréal, Pavillon Sud,
    1er étage, salle no 3
  • Quoi : Cérémonie de la première pelletée de terre
  • Qui : Les journalistes sont priés de confirmer leur présence par courriel à l’adresse suivante : kristine.greenaway [at] mcgill.ca

Le Pavillon des sciences de la vie Francesco Bellini accueillera 60 chercheurs principaux et jusqu'à 600 membres au sein des équipes de recherche. Ils joindront les rangs d'une équipe formée d'au-delà de 2 000 chercheurs, techniciens, étudiants aux études supérieures et chercheurs de niveau postdoctoral, déjà actifs dans le domaine de la recherche biomédicale au sein de l'Université.

Monsieur Bellini ne cache pas son enthousiasme à l'idée de réunir sous un même toit des scientifiques évoluant dans différentes disciplines. « À l'instar des artistes, les scientifiques travaillent souvent seuls. Ils auront ici la possibilité de faire progresser leurs recherches plus rapidement grâce à l'interaction continue », estime-t-il.

Madame Carmen Charette, première vice-présidente de la Fondation canadienne pour l'innovation, a souligné l'appui de l'organisation à ce projet. « Cet investissement se veut le reflet du rôle même de la Fondation, qui consiste à fournir aux institutions et aux chercheurs les outils dont ils ont besoin afin de mener des travaux novateurs, pour le bénéfice de l'ensemble des Canadiens. »

Le professeur Martin Grant, doyen de la Faculté des sciences, est d'avis que « le Pavillon Francesco Bellini et le Pavillon de recherche sur le cancer serviront de carrefour permettant aux biologistes du développement, ainsi qu'aux chercheurs œuvrant dans les domaines du cancer et de la science biomédicale, d'interagir sur une base quotidienne. » Il a ajouté que « les résultats de leurs recherches pourront passer plus rapidement du laboratoire à l'étape clinique, un processus communément appelé "la philosophie du laboratoire au chevet du patient" ».

Par cet ajout aux installations de recherche médicale actuelles, McGill réunira l'un des plus importants groupes de chercheurs en sciences de la vie au Canada, rehaussant ainsi sa position, de même que celle de Montréal, comme centre vital en matière de recherche et de développement en biotechnologie. La métropole se classe actuellement parmi les dix plus grandes villes nord‑américaines au chapitre de l'emploi dans l'industrie biopharmaceutique; on prévoit que le nombre de postes qualifiés doublera au cours des prochaines années.

La principale de l'Université McGill, la professeure Heather Munroe-Blum, estime que le nouveau Complexe des sciences de la vie jouera un rôle déterminant en vue de positionner l'Université parmi les chefs de file mondiaux dans le domaine de la recherche médicale. « McGill peut s'enorgueillir d'une feuille de route remarquable en sciences de la vie, à laquelle figure notamment le développement du 3TC, qui est au cœur de cet exceptionnel don public et privé. Les réussites accomplies par McGill à ce titre font bénéficier les Québécois et les Canadiens d'avantages de taille, alors que l'Université s'attache à recruter, à former et à fidéliser les chercheurs les plus prometteurs au monde, et les incite à vivre et à bâtir leur carrière, ici même au Québec. Pour assurer notre réussite, il nous faut nous doter des meilleurs outils et installations qui soient; et c'est ce que nous faisons aujourd’hui, en entreprenant la réalisation du Pavillon des sciences de la vie Francesco Bellini. »

Le professeur Abraham Fuks, doyen de la Faculté de médecine, renchérit : « La formation pratique est au cœur des activités qui se tiendront dans le nouveau complexe. Les jeunes scientifiques acquerront cette formation auprès des sommités mondiales. Il en résultera une nouvelle cohorte de scientifiques dotés des habiletés multidisciplinaires et de la perspective essentielles à la recherche et au développement en ce 21e siècle. »

À propos de la Fondation canadienne pour l'innovation

La Fondation canadienne pour l'innovation (FCI) est un organisme autonome créé par le gouvernement du Canada pour financer l'infrastructure de recherche. Son mandat est d'accroître la capacité des universités, des collèges, des hôpitaux et des établissements de recherche canadiens à but non lucratif de poursuivre des activités de recherche et de développement technologique d'envergure internationale qui produisent des bénéfices pour les Canadiens.

À propos de l'Université McGill

Principale université canadienne à forte intensité de recherche, l'Université McGill s'est forgé une réputation mondiale au titre de ses travaux savants et de ses découvertes scientifiques. Fondée en 1821, McGill compte 21 facultés et écoles professionnelles qui offrent plus de 300 programmes, du baccalauréat au doctorat. L'Université attire des professeurs et des chercheurs renommés du monde entier et des étudiants exceptionnels de plus de 150 pays, ce qui lui donne l'un des corps étudiants les plus dynamiques et les plus diversifiés de toute l'Amérique du Nord. Environ 23 000 étudiants de 1er cycle et 7 000 étudiants de 2e et 3e cycles y sont inscrits. Elle est l'une des deux seules universités canadiennes à faire partie de l'Association américaine des universités. Ses deux campus sont situés à Montréal, au Canada.

Les membres des médias qui désirent ménager une entrevue sont priés de communiquer avec Kristine Greenaway au (514) 398-7698 ou kristine.greenaway [at] mcgill.ca (par courriel).