Michael Meaney et Gustavo Turecki doublement honorés pour leurs travaux sur l'épigénétique

News

Michael Meaney, Ph.D., C.Q., MSRC, et Gustavo Turecki, M.D., Ph.D., tous deux chercheurs à l’Institut universitaire en santé mentale Douglas et professeurs au département de psychiatrie à l’Université McGill, reçoivent le titre de Scientifique de l’année 2009 de Radio-Canada. Leurs travaux en épigénétique, réalisés avec leurs collègues de McGill, Moshe Szyf, Ph.D. et Patrick McGowan, chercheur postdoctoral, sont également reconnus dans le palmarès des dix découvertes de l’année 2009 du magazine Québec Science.

« Michael Meaney et Gustavo Turecki obtiennent beaucoup de succès en tant que chercheurs et méritent les reconnaissances dont ils font l’objet en ce début d’année » affirme Rémi Quirion, O.C., Ph.D., C.Q., MSRC, directeur scientifique de l’Institut Douglas et vice-doyen (sciences de la vie et initiatives stratégiques) de la Faculté de médecine de l’Université McGill. « Ils excellent tous les deux à l’échelle internationale dans leur domaine, mais je sais que le fait qu’on reconnaisse leur contribution ici, chez eux, les touche particulièrement. Nous sommes extrêmement fiers de leurs réalisations et je les félicite au nom du Douglas et en mon nom personnel», ajoute-t-il.

Scientifiques de l’année 2009- Radio-Canada
L’équipe de l’émission Les années lumière décerne le titre de Scientifique de l’année 2009 de Radio-Canada à Michael Meaney et Gustavo Turecki, pour leur découverte des effets épigénétiques de la maltraitance infantile sur le cerveau humain. Michael Meaney dirige une équipe de recherche sur le comportement, les gènes et l’environnement, et Gustavo Turecki est directeur du Groupe McGill d’études sur le suicide ainsi que du Réseau québécois de recherche sur le suicide. Le titre de « Scientifique de l’année », décerné pour la 23e année consécutive, est remis à une personnalité ou à une équipe scientifique qui, au cours de l’année écoulée, s’est illustrée dans sa discipline par une découverte, une publication ou une réalisation remarquable, de nature scientifique et de portée nationale ou internationale.

 

Dix découvertes de l’année - Québec Science
Le 17e palmarès du magazine Québec Science fait une place à l’équipe de Michael Meaney et Gustavo Turecki. Leurs travaux, réalisés avec Moshe Szyf, Ph.D., professeur James McGill au Département de pharmacologie et thérapeutique, et Patrick McGowan, chercheur postdoctoral à l’Université McGill, ont été choisis, avec ceux de neuf autres équipes québécoises, parmi 75 dossiers soumis.

À propos de la découverte de Michael Meaney, Gustavo Turecki et leur équipe
On savait depuis longtemps que des expériences de vie traumatisantes, notamment pendant l’enfance, exercent une influence sur le développement des troubles psychiatriques. On savait aussi que les gènes, par exemple ceux de la réponse au stress, ont un rôle important dans la survenue de ces troubles. Mais on ne connaissait pas les mécanismes biologiques par lesquels les expériences de vie modifient l’expression de ces gènes.

Dans des études chez le rat, Michael Meaney avait trouvé, il y a quelques années, certains de ces mécanismes. Plus récemment, Michael Meaney, son collègue Gustavo Turecki et leur équipe ont prouvé, pour la première fois, que de tels mécanismes sont aussi à l’œuvre chez l’humain. Leur étude, faite à partir de cerveaux de personnes suicidées, a montré que les mauvais traitements subis dans l’enfance altèrent de façon durable des gènes impliqués dans la réponse au stress.

Cette découverte a été publiée en mars 2009 dans la prestigieuse revue Nature Neuroscience. L'étude a été financée par les Instituts de recherche en santé du Canada et le National Institute of Child Health and Human Development (États-Unis).

Contact Information

Contact: 
Marie france Coutu
Organization: 
Institut Douglas
Email: 
marie-france.coutu [at] douglas.mcgill.ca
Office Phone: 
514 761-6131 ext. 2769