Quelle est l'origine des rayons cosmiques?

News

Une équipe internationale d'astronomes découvre les premiers rayons gamma à très haute énergie de la galaxie hybride M82

Des chercheurs de l'Université McGill et leurs collègues de VERITAS, une collaboration internationale entre astronomes, ont repéré le premier exemple d'une source de rayonnement gamma à très haute énergie associée à une galaxie hybride - une découverte qui jette une lumière fondamentale sur l'origine des rayons cosmiques.  Les résultats de leurs travaux, qui paraîtront dans la revue Nature, fournissent des données cruciales pour comprendre l'origine du rayonnement cosmique, en liant les processus se rapportant au cycle de vie des étoiles à l'accélération de rayons cosmiques.

Les travaux des professeurs David Hanna et Ken Ragan, du Département de physique de McGill, pourraient contribuer à élucider le mystère des rayons cosmiques, des particules énergétiques qui bombardent la Terre. Bien que les détails de l'origine de ces particules, issues de processus violents dans notre Voie lactée et d'autres galaxies, demeurent un mystère près d'un siècle après leur découverte, l'on estime depuis longtemps qu'elles émanent d'étoiles en explosion, appelées supernovæ. L'observation par VERITAS de rayons gamma à haute énergie provenant d'une région à production et mort stellaire intense permettra de mieux comprendre les rouages de la production du rayonnement cosmique.

Les chercheurs ont découvert que la galaxie hybride M82 émet des rayons gamma très énergétiques. Bien que l'on ait déjà observé des dizaines d'objets émettant ce type de rayons gamma, M82 est unique, étant donné qu'il s'agit de la première galaxie hybride que l'on observe en train d'émettre ce type de rayons. Les galaxies sont dites hybrides, car elles sont le site d'une intense formation d'étoiles - et comptent donc un nombre important de jeunes étoiles massives et de supernovæ (des étoiles à haute énergie en explosion). La découverte de l'émission de rayons gamma par une galaxie hybride nous permet de faire un rapprochement entre la production de rayons gamma et la production de rayons cosmiques - particules chargées - et l'accélération de ces supernovæ, ce qui pourrait aider à comprendre l'origine du rayonnement cosmique.

« VERITAS permet l'observation la plus précise qui existe actuellement dans le monde. Cette découverte indique l'existence d'une nouvelle classe d'émetteurs de rayons gamma à très haute énergie, et fournira plus d'indices sur la production et l'accélération du rayonnement cosmique », a indiqué le Pr Ken Ragan.

Contact Information

Contact: 
Cynthia Lee
Organization: 
Service des relations avec les médias
Email: 
cynthia.lee [at] mcgill.ca
Office Phone: 
514-398-6754