L’atelier « Révolution verte 2.5 » organisé à McGill confortera les efforts de la Fondation Gates en matière de sécurité alimentaire mondiale

News

Des experts internationaux se réunissent pour promouvoir la convergence et la recherche de solutions durables

Les 8 et 9 novembre 2008, le Groupe de réflexion Défi intégration santé de McGill organisera un atelier intitulé Révolution verte 2.5 : De la crise à la convergence dans l’agriculture, l’agroalimentaire et la santé, un événement sans précédent à l’occasion duquel certains des penseurs les plus originaux de la planète se pencheront sur la manière dont le monde des affaires et les collectivités peuvent contribuer aux efforts croissants destinés à assurer la sécurité alimentaire et de la nutrition partout dans le monde.

Parrainé par la Fondation Bill et Melinda Gates, cet atelier réunira des personnalités respectées du domaine de l’agriculture, de la fabrication et de la commercialisation de denrées alimentaires et de la finance, ainsi que des spécialistes de la santé, de la nutrition, du développement communautaire et du changement culturel dans divers pays, allant de l’Amérique du Nord à la Chine en passant par l’Inde. Les participants seront issus du milieu universitaire, des pouvoirs publics, d’ONG, d’organismes de santé et communautaires et d’entreprises multinationales parmi lesquelles figurent Cargill, Unilever, Nestlé et McDonald.

L’atelier sera coprésidé par Laurette Dubé, titulaire de la Chaire James McGill en marketing et psychologie du consommateur et habitudes de vie à la Faculté de gestion Desautels de l’Université McGill, et comptera sur la participation d’experts de l’Organisation mondiale de la Santé comme Jorgen Schlundt, directeur général du Département de la sécurité sanitaire des aliments; Francesco Branca, directeur, Nutrition et sécurité alimentaire, et Nick Drager, directeur par intérim et conseiller principal du Département de l’éthique, du commerce, des droits de la personne et du droit de la santé.

L’atelier se déroulera au Centre Mont-Royal à Montréal, à proximité du campus de l’Université McGill, et fera suite à la cinquième conférence annuelle du Groupe de réflexion Défi intégration santé de McGill intitulée Obésité infantile : Activité physique et équilibre énergétique, qui se déroulera du 5 au 7 novembre et de son atelier de recherche satellite (3-5 novembre).

Révolution verte 2.5 part du principe que ce que la revue The Economist a qualifié en avril 2008 de « tsunami silencieux », à propos de la flambée catastrophique du prix des denrées alimentaires, est en fait l’expression de trois crises auxquelles il importe de trouver des solutions et qui sont autant de symptômes d’une maladie systémique plus insidieuse touchant l’agriculture, l’agroalimentaire et la santé partout dans le monde :

  • Sécurité alimentaire et de la nutrition : l’augmentation spectaculaire du prix moyen des denrées alimentaires de plus de 80 % au cours des trois dernières années a souligné de manière brutale la précarité du caractère prédictible des approvisionnements et des prix, de l’accès et de la disponibilité.
  • Excès caloriques : les coûts des soins de santé attribuables à l’épidémie d’obésité et aux maladies chroniques qu’elle entraîne ont connu un essor fulgurant partout dans le monde.
  • Sécurité sanitaire des aliments : les failles dans les systèmes de sécurité sanitaire des aliments, qu’ils soient nationaux ou internationaux, se sont soldées par des flambées de plus en plus fréquentes de cas transnationaux de contamination alimentaire.

Cet atelier repose sur le concept de Révolution verte, qui a mobilisé les sphères de la philanthropie, de la science et de la technologie pour éliminer la famine entre 1945 et 1970, et l’initiative Green Revolution 2.0, lancée en 2006 par l’Alliance for a Green Revolution in Africa (AGRA), un organisme cofinancé par la Fondation Bill et Melinda Gates et la Fondation Rockefeller pour modifier en profondeur l’agriculture africaine.

Révolution verte 2.5 prendra appui sur les objectifs de l’AGRA et du Cadre global d’action des Nations Unies, élaborés en réponse à la récente crise alimentaire mondiale, tout en étudiant les enjeux et possibilités que soulève la sécurité alimentaire pour les petits exploitants agricoles et en anticipant les risques d’une surconsommation et ses conséquences pour la santé.

Il réunira un échantillon d’experts internationaux chargés d’élaborer une vision et de proposer un ensemble de mesures qui, tout en reconnaissant la puissance et les enjeux de la mondialisation, étudieront les trois crises dont les médias se font largement l’écho et proposeront des solutions pour assurer la sécurité alimentaire et de la nutrition.

Pour Laurette Dubé, coprésidente de cet atelier, cet effort tombe à point nommé compte tenu de la conjoncture économique actuelle. « Nous devons trouver de nouvelles voies pour assurer le développement durable des pays en développement et développés. Ces voies doivent tenir compte à la fois des soubresauts à long terme de la croissance économique et de difficultés plus immédiates, comme le ralentissement de l’investissement, sans avoir à payer le prix fort de ces trois crises », a t elle indiqué.

La professeure Dubé est présidente, fondatrice et directrice scientifique du Groupe de réflexion Défi intégration santé de McGill et de la plate-forme mondiale pour une meilleure convergence entre la santé et l’économie, une nouvelle initiative internationale, dont le lancement est prévu en 2009 à l’Université McGill.

Contact Information

Contact: 
Christopher Chipello
Organization: 
Service des relations avec les médias
Email: 
christopher.chipello [at] mcgill.ca
Office Phone: 
514-398-4201