Dévoilement de l’écusson que portera l’astronaute canadien Williams lors de sa prochaine mission

News

Un étudiant en génie de McGill et l’Agence spatiale canadienne dévoile le blason gagnant

Mustapha Kerouch, étudiant en génie de l’Université McGill, et des représentants de l’Agence spatiale canadienne ont pris part à une conférence de presse le 2 mars afin de dévoiler l’écusson conçu par M. Kerouch, grâce auquel il a remporté le Concours conception de l’écusson de la mission STS-118.

Âgé de 20 ans, Mustapha Kerouch a fait remarquer : « qu’il est plutôt exceptionnel pour un étudiant d’avoir l’occasion de mettre ses talents à profit, au service d’une initiative d’une telle ampleur, tout en contribuant à représenter la participation d’un pays tout entier ».

McGill et l’Agence spatiale canadienne ont organisé le concours à la fin de l’année dernière, après que l’astronaute Dafydd (Dave) Williams, diplômé de McGill, ait choisi de faire ressortir le lien qui l’unit à l’Université, en demandant à un étudiant de concevoir l’écusson qu’il portera lors de sa mission à bord de la navette spatiale Endeavor, le 28 juin prochain.

L’étudiant montréalais a conçu un écusson qui rend hommage au rôle du Canada dans la mission STS-118, la 22e mission d’assemblage de la Station spatiale internationale. L’écusson dépeint le Dr Williams à l’œuvre, procédant à la mise en place du segment de poutre S5 sur l’artère centrale de la Station spatiale internationale. L’écusson souligne également le rôle du Dr Williams, qui est le seul Canadien appelé à faire trois sorties dans l’espace dans le cadre d’une mission spatiale humanitaire. Les panneaux solaires stylisés de la Station symbolisent la quête infinie du savoir menée par le biais de l’exploration. La présence de vagues souligne l’expérience du Dr Williams en tant que premier Canadien habileté à occuper les fonctions d’astronaute et d’aquanaute à la fois. Au-dessus des lettres MS de WILLIAMS, on peut lire STS-118; ceci vise à rappeler le rôle du Dr Williams à titre de spécialiste de mission. Le caducée, emblème des membres du corps de santé, qui apparaît dans le nom du Dr Williams, fait référence à sa fierté d’en faire partie, ainsi qu’aux fonctions qu’il occupera en sa qualité de médecin au sein de l’équipage durant le vol.

Lors du vol, outre l’écusson unique qu’il portera, le Dr Williams apportera avec lui les armoiries de McGill, de même qu’un souvenir de la Bibliothèque Osler d’histoire de la médecine, où il a passé de nombreuses heures dans le cadre de ses études de médecine à l’Université. M. Kerouch est convié à assister au lancement de la mission STS-118 à la salle de contrôle de mission de l’Agence spatiale canadienne cet été.

Le Dr Dafydd Williams est spécialisé en médecine d’urgence. Diplômé de l’Université McGill, il a obtenu un B. Sc. en biologie en 1976, ainsi qu’une M. Sc. en physiologie et un doctorat en médecine et une maîtrise en chirurgie en 1983. En 1992, l’Agence spatiale canadienne l’a sélectionné, ainsi que trois autres candidats, parmi plus de 5 000 personnes ayant soumis leur candidature pour entreprendre une formation d’astronautes. En 1998, il a pris part à la mission STS‑90 à titre de spécialiste de mission 3 à bord de la navette spatiale Columbia. De juillet 1998 à septembre 2002, le Dr Williams dirigeait le conseil d’administration de la Division Espace et sciences de la vie du Centre spatial Johnson, situé à Houston, au Texas, et était à ce titre le premier non-Américain à occuper un poste au sein de la haute direction de la NASA. En 2001, il est devenu aquanaute à la suite de sa participation à la mission NEEMO 1, une mission menée conjointement par la NASA et la NOAA (Administration océanique et atmosphérique centrale). Il a été le premier Canadien à vivre et travailler à la fois dans l’espace et l’océan.

Le Dr Dafydd Williams est l’un des trois diplômés mcgillois à avoir pris part à une mission spatiale; les deux autres étant Julie Payette, B. Ing. 1986, la deuxième Canadienne à avoir voyagé dans l’espace et la première à prendre place à bord de la Station spatiale internationale, et Robert Thirsk, ingénieur et médecin. Titulaire d’un doctorat en médecine et d’une maîtrise en chirurgie (1982), le Dr Thirsk a pris place à bord de la navette spatiale Columbia à titre de spécialiste de charge utile en 1996.

Site Web : Agence spatiale canadienne

Contact Information

Contact: 
Allison Flynn
Organization: 
Relations avec les médias et affaires universitaires
Email: 
allison.j.flynn [at] mcgill.ca
Office Phone: 
514-398-7698