Centre de recherche interdisciplinaire en musique médias et technologie

News

Internet et iPod ont changé à jamais la façon dont les gens écoutent la musique. À son tour, la prochaine vague d'innovations en matière de son qui déferlera à la suite de la création de l'École de musique Schulich de l'Université McGill influencera de façon marquée l'univers musical, tel que nous le connaissons.

En effet, c'est les chercheurs de CRIMMT — le Centre de recherche interdisciplinaire en musique médias et technologie, entre en jeu — qui vont dorénavant influencer notre univers musical. Un des principaux composants du Nouveau pavillon de musique, le CRIMMT est une véritable pépinière de talents, recrutant des scientifiques multidisciplinaires chefs de file. De plus, au sein de son conseil d'administration, il y des figures renommé tel que le producteur Sandy Pearlman, le parrain de la musique heavy metal, et Howie Klein, ancien président de l'étiquette de disques Reprise/Warner Music, qui a aidé à bâtir les carrières de stars d'envergure internationale telles que Joni Mitchell et Alanis Morissette.

Depuis sa création en 2001, le CRIMMT s'est notamment démarqué par ses associations à divers organismes de recherche dont l'Institut neurologique de Montréal, l'Université de Montréal et l'Université de Sherbrooke. La principale liaison hors campus s'effectue par l'entremise du Laboratoire international de recherche sur le cerveau, la musique et le son (International Laboratory for Brain, Music and Sound Research — BRAMS) dont le siège est situé à l'Université de Montréal. BRAMS conduira la majorité des travaux touchant l'électroencéphalographie — imaginez des sujets écoutant joyeusement Beethoven, des électrodes placées sur le crâne. Ces travaux viendront étayer la prépondérance accordée par McGill à la théorie sur la perception et la cognition musicales.

« Le mot clé dans l'acronyme CRIMMT est 'interdisciplinaire', explique Stephen McAdams, qui en est le directeur. Il s'agit d'un environnement où la collaboration entre participants de disciplines complémentaires permet, d'une part, de solutionner des problèmes qu'aucun n'aurait pu résoudre seul avant cette mise en commun d'expertise et, d'autre part, de générer des pistes de recherche jusqu'ici inconcevables. »

Les scientifiques du CRIMMT prennent part à divers projets portant notamment sur la psychologie de l'ouïe et sur l'utilisation d'ordinateurs afin de créer des outils de visioconférence à la fine pointe de la technologie.

Grâce au Nouveau pavillon de musique, les projets du CRIMMT comprendront :

  • l'évaluation de performances, en temps réel, par le biais d'ordinateurs de poche sans fil distribués à des membres de l'auditoire de la Salle Tanna Schulich;
  • l'utilisation de caméras et de capteurs à l'intérieur de la Salle d'opéra Wirth afin d'en apprendre davantage sur le mouvement et la respiration des chanteurs;
  • l'observation et le soutien d'orchestres et de chœurs au studio d'enregistrement du Nouveau pavillon de musique;
  • la mise au point de systèmes révolutionnaires d'extraction de musique en ligne;
  • la réalisation de recherches visant à rehausser le son d'ambiance de salles de cinéma ou de cinémas maison;
  • la transmission en temps réel audible et visuel de la musique par le biais de la téléprésence, ce qui permet à un violoniste de jouer, à Montréal, une sonate de Mozart, accompagné d'un pianiste à Sydney.

« La musique évolue, et la technologie y est pour beaucoup, affirme Steven McAdams. Montréal est devenue la Mecque de la technologie et de la psychologie musicales. Les deux champs d'études joignent maintenant leurs efforts afin de créer quelque chose d'extraordinaire. »

Pour obtenir de plus amples renseignements (en anglais) au sujet du CRIMMT, veuillez consulter le site web.