Le Nouveau pavillon de musique ouvre ses portes grâce au soutien public et privé

News

Le projet de 70 millions de dollars est inauguré à McGill le 30 septembre 2005

La recherche, la créativité et l'innovation atteindront bientôt de nouveaux sommets grâce à l'apport des secteurs privé et public dans la construction du Nouveau pavillon de musique de l'Université McGill. Conçu au coût de 70 millions de dollars, le site a ouvert ses portes aujourd'hui à l'angle des rues Sherbrooke et Aylmer, grâce à l'esprit visionnaire de ses partenaires privés et publics.

En 1995, le gouvernement du Québec a été le premier à soutenir le projet, alors que le ministère de l'Éducation allouait un million de dollars à McGill afin qu'elle commande des plans pour un nouvel espace. À ce jour, le gouvernement du Québec a octroyé 25,3 millions de dollars en vue de la construction du Nouveau pavillon de musique : des versements de 20,3 millions ont été effectués en plusieurs phases par le biais du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport, et 5 millions de dollars supplémentaires ont été fournis par l'entremise du programme d'infrastructure du ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation.

« Le nouveau pavillon permettra à la Faculté de musique d'offrir un cadre d'apprentissage encore mieux adapté aux besoins de ses étudiants. En contribuant à ce projet à hauteur de 25,3 millions de dollars, le gouvernement a voulu appuyer concrètement le développement et le rayonnement de l'Université McGill », a déclaré M. Jean-Marc Fournier, ministre de l'Éducation du Québec.

Le gouvernement du Canada, par le biais de la Fondation canadienne pour l'innovation, a également fourni un appui de taille au Nouveau pavillon de musique de McGill, auquel il a versé 2,6 millions de dollars en vue de la création du Centre de recherche interdisciplinaire en musique médias et technologie (CRIMMT). « Le CRIMMT reflète parfaitement les objectifs de la Fondation canadienne pour l'innovation », estime l'honorable Lucienne Robillard, députée de Westmount-Ville-Marie, présidente du Conseil privé et ministre des Affaires intergouvernementales. « Il crée, ici même à McGill, une plate-forme qui permettra aux scientifiques médicaux, aux ingénieurs ainsi qu'aux musiciens de renommée mondiale d'acquérir une meilleure compréhension de la création, de la transmission et de la perception de la musique et du son. »

Une nouvelle enseigne en matière d'excellence

Le Nouveau pavillon de musique permettra à l'École de musique Schulich de l'Université McGill, dont le programme repose sur un siècle d'excellence universitaire et de leadership, d'approfondir, d'enregistrer, d'interpréter et d'enseigner la musique d'une toute nouvelle façon. Don McLean, doyen de l'École de musique Schulich de l'Université McGill, croit que le Nouveau pavillon de musique aidera McGill à consolider son avance et à rehausser le niveau de collaboration entre scientifiques de la musique et musiciens de la science. « Grâce à notre Nouveau pavillon de musique, la génération émergente de musiciens sera aussi à l'aise dans un environnement de recherche et d'enregistrement que sur scène », estime-t-il.

Au cours de la dernière décennie, le Nouveau pavillon de musique est passé d'un simple projet de 24 millions de dollars prévoyant l'ajout d'une annexe à un projet avant-gardiste évalué à 70 millions de dollars. « Nous sommes extrêmement reconnaissants envers nos partenaires des secteurs public et privé, qui soutiennent le summum en matière d'enseignement, de recherche et d'innovation de même que notre contribution d'une vigueur sans pareille à la culture canadienne annoncée aujourd'hui », a dit Heather Munroe-Blum, principale et vice-chancelière de l'Université McGill. « Ce projet a pu voir le jour grâce à la vision des gouvernements du Québec et du Canada, par le biais de la Fondation canadienne pour l'innovation, ainsi qu'avec l'appui de donateurs tels que Seymour Schulich, dont l'immense générosité est reflétée dans le nouveau nom de l'École de musique Schulich de l'Université McGill. Avec sa contribution, M. Schulich a monté la barre parmi les philanthropes canadiens. Nous sommes terriblement fiers de le compter parmi les diplômés de McGill. »

Un don privé, l'occasion de laisser sa marque

Des dons privés totalisant dix millions de dollars ont été amassés pour le Nouveau pavillon de musique, incluant cinq millions de dollars d'un donateur anonyme en début de projet. Une partie du don global de 20 millions de dollars de Seymour Schulich, soit huit millions de dollars, fut allouée à la mise sur pied du programme de musique de McGill. « Nous ne saurions être plus heureux et fiers de finaliser ce don, affirme Seymour Schulich. La musique est un langage universel compris et apprécié de tous. »

L'édifice ne porte encore aucun nom, ce qui constitue une occasion extraordinaire pour un éventuel donateur. Un investissement de dix millions de dollars est encore requis afin de compléter les deux derniers étages de la structure et d'aménager l'infrastructure technique. « L'immeuble est communément appelé "Le Nouveau pavillon de musique" par McGill, et nous avons bon espoir qu'après le 30 septembre, un autre chef de file relèvera le défi et embrassera cette cause », indique Janyne Hodder, vice-principale par intérim du développement et des relations avec les anciens étudiants de l'Université.

À propos de l'École de musique Schulich de l'Université McGill

L'École de musique Schulich de l'Université McGill fait partie d'un programme qui célébrait tout récemment son centenaire. Avec au-delà de 800 étudiants, elle est reconnue comme la plus importante et la meilleure école de cette nature au Canada. Elle se classe maintenant parmi les dix plus importantes écoles de musique au monde. Principale université canadienne à forte intensité de recherche, l'Université McGill s'est forgé une réputation mondiale au titre de ses travaux savants et de ses découvertes scientifiques. Fondée en 1821, McGill compte 21 facultés et écoles professionnelles qui offrent plus de 300 programmes, du baccalauréat au doctorat. L'Université attire des professeurs et des chercheurs renommés du monde entier et des étudiants exceptionnels de plus de 150 pays, ce qui lui donne l'un des corps étudiants les plus dynamiques et les plus diversifiés de toute l'Amérique du Nord. Environ 23 000 étudiants de 1er cycle et 7 000 étudiants de 2e et 3e cycles y sont inscrits. Elle est l'une des deux seules universités canadiennes à faire partie de l'Association américaine des universités. Ses deux campus sont situés à Montréal, au Canada.