Un diagnostic optimiste pour les Canadiens : création du premier conseil consultatif national de la santé

News

Celeste Johnston entre à la nouvelle Académie canadienne des sciences de la santé

La professeure Celeste Johnston, directrice adjointe de la recherche à l'École des sciences infirmières de l'Université McGill, a été élue au conseil consultatif de l'Académie canadienne des sciences de la santé (ACSS). Le mandat de l'ACSS, premier conseil consultatif national regroupant chefs de file et chercheurs du domaine de la santé au pays, consiste à :

  • concevoir des évaluations éclairées et stratégiques sur des questions urgentes de santé;
  • guider la politique publique liée à ces questions;
  • améliorer le niveau de préparation du Canada face à certains enjeux de santé mondiaux;
  • faire entendre la voix du Canada sur le plan international dans le domaine des sciences de la santé.

La réunion inaugurale de l'ACSS se tiendra les 21 et 22 septembre prochains à Vancouver.

Celeste Johnston, spécialiste renommée de la douleur, ajoute donc son titre de conseillère auprès de l'ACSS à sa longue liste de réalisations. « Ceci est un grand honneur, car l'ACSS est pluridisciplinaire et recoupe tous les domaines de la santé au Canada. Mon rôle au sein de l'Académie me permettra ainsi d'aller au-delà de mes activités de recherche sur la douleur, les nourrissons et les enfants ainsi qu'en sciences infirmières », affirme Mme Johnston.

Paul Armstrong, le premier président de l'ACSS, a déclaré que l'organisme aurait dû être créé depuis bien longtemps déjà, surtout en raison des menaces potentielles mondiales à la santé auxquelles les Canadiens doivent faire face (le SRAS en est un exemple récent). « Demandez aux Canadiens ce qui leur tient le plus à cœur, et ils répondront sans équivoque "la santé" », affirme M. Armstrong. « Il est donc normal que le Canada se dote d'un organisme sur lequel s'appuiera le gouvernement (et les Canadiens) pour recevoir des conseils impartiaux et pour la recherche sur des questions urgentes de santé ». L'ACSS représentera aussi les intérêts canadiens à l'étranger et travaillera en étroite collaboration avec des organismes parallèles d'autres pays.

À propos de la Pre Celeste Johnston

La professeure Celeste Johnston est titulaire d'une Chaire de recherche James McGill et directrice adjointe de la recherche à l'École des sciences infirmières de l'Université McGill. Mme Johnston œuvre à titre de conseillère auprès du Service de soins infirmiers, de gestion de la douleur et de soins palliatifs de l'Hôpital de Montréal pour enfants ainsi qu'au Département de soins infirmiers de l'Hôpital Royal Victoria (Centre universitaire de santé McGill). Les intérêts de recherche de Celeste Johnston visent les interventions non pharmacologiques pour la douleur chez les nourrissons, avec une attention toute particulière portée aux prématurés. La mesure de la douleur chez les nourrissons et l'amélioration des pratiques de soulagement de la douleur des professionnels de la santé sont ses autres domaines de recherche. Celeste Johnston peut être jointe celeste.johnston [at] mcgill.ca (par courriel), ou par téléphone au (514) 398-4157.

Membres du corps professoral de l'Université McGill nommés à l'ACSS récemment :

  • Dr Barry Pless, directeur des recherches sur le développement et l'épidémiologie de l'Hôpital de Montréal pour enfants;
  • Rémi Quirion, professeur titulaire de psychiatrie et directeur scientifique du Centre de recherche de l'Hôpital Douglas, et directeur scientifique de l'Institut des neurosciences, de la santé mentale et des toxicomanies (Instituts de recherche en santé du Canada);
  • Sharon Wood-Dauphinee, directrice intérimaire de l'École de physiothérapie et d'ergothérapie.