Saga d'un amnésique

News

Première d'un film inspiré d'un événement réel vécu par un employé de McGill

C'est un fait vécu qui semble tout droit tiré d'un scénario de film. Nous sommes en 1998. Un homme affirme s'être réveillé nu et amnésique à Montréal, où il a repris conscience dans un stationnement désert. Il ne sait rien de lui-même, sauf qu'il est Britannique, et qu'il est gai. Huit ans plus tard, ces événements sont portés au grand écran dans le film Amnésie. L'Énigme James Brighton.

Malgré un séjour à l'hôpital, l'homme ne recouvre pas la mémoire, et il ne sait vers qui se tourner. Il appelle un service d'écoute et de référence, Gay Line, pour se confier. Ceux qui ont lu cette histoire dans les journaux de l'époque se rappelleront peut-être que Gregg Blachford, directeur du Service de placement et carrières de l'Université McGill, a joué un rôle de premier plan dans le drame. Bénévole à Gay Line depuis 13 ans, M. Blachford raconte : « Après plusieurs semaines de traitement au Centre universitaire de santé McGill, il a appelé Gay Line pour demander de l'aide de sa communauté. »

Les bénévoles de Gay Line se portent au secours de James Brighton. M. Blachford l'héberge et l'aide à reconstituer sa vie. Il le persuade de raconter son histoire aux médias internationaux. « Malheureusement, James a sombré dans la mélancolie, car personne ne semblait être à sa recherche », se remémore M. Blachford.

C'est une émission américaine de faits divers, Hard Copy, qui révèle que James Brighton s'appelle en fait Matthew Honeycutt. La police vient l'arrêter au milieu de la nuit, sous inculpation de méfait public. « Les médias, qui traitaient James avec sympathie au début, se sont retournés contre lui l'accusant d'être un imposteur, dit M. Blachford. En revanche, Gay Line et bien des gens qui le connaissaient ont refusé cette explication. »

À présent, cet incroyable récit est porté à l'écran dans Amnésie. L'Énigme James Brighton, qui prend l'affiche ce mois-ci. Le réalisateur est Denis Langlois, qui a aussi porté à l'écran, L'Escorte (1996) et Danny in the Sky (2001). Amnésie. L'Énigme James Brighton suit de près la saga de James Brighton, en changeant les noms et les personnalités des protagonistes. Un personnage appelé Sylvie, une étudiante en criminologie, essaie de reconstituer la vie de James et de savoir comment il est arrivé à Montréal.

La première du film Amnésie. L'Énigme James Brighton aura lieu le lundi 26 septembre à 19 heures au Cinéma Quartier latin (350, rue Emery). Le produit de la vente de billets sera remis à Gay Line et à son partenaire francophone, Gai Écoute. Les billets seront vendus au coût de 15 $ à la porte ou à la Boutique Priape (1311, rue Sainte-Catherine Est). Le film sortira ensuite sur les écrans le 30 septembre. Pour en savoir plus, visitez le site Web.