Quick Links

McGill annonce le lauréat du prix Bloomberg Manuvie

Nouvelles

La bourse de recherche de 50 000 $ pour promouvoir la vie active est attribuée au psychologue James Sallis, dont les travaux ont démontré l’impact de l’aménagement des milieux urbains sur le niveau d’activité physique et influencé l’élaboration des politiques dans ce domaine
Publié: 17 Déc 2012

C’est avec plaisir que l’Université McGill annonce, de concert avec M. Lawrence S. Bloomberg et la Financière Manuvie, que James Sallis, professeur en médecine familiale et préventive à l’Université de Californie à San Diego, est le lauréat du prix Bloomberg Manuvie 2012 pour la promotion d’une santé active.

Le professeur Sallis a d’abord étudié l’efficacité des méthodes permettant de convaincre les gens d’intégrer l’activité physique à leur mode de vie. Il s’est rapidement rendu compte que s’il était facile de les amener à modifier leur routine pour y inclure la pratique régulière d’exercices physiques, de tels changements étaient rarement permanents et la plupart des gens reprenaient leurs mauvaises habitudes au bout de 6 à 12 mois.

Devant une telle constatation, le professeur Sallis s’est posé la question qui constituerait par la suite le fondement de ses travaux de recherche : quelles sont les causes profondes de l’inactivité et dans quelle mesure le milieu urbain dans lequel nous vivons – en particulier l’aménagement de nos villes et de nos quartiers – facilite-t-il ou nuit-il à notre capacité de demeurer en forme?

« Le rôle de l’environnement physique dans notre capacité de préserver notre condition physique est l’un des aspects de la recherche qui, jusqu’à tout récemment, était demeuré complètement négligé. C’est pourquoi nous sommes ravis de rendre hommage au professeur James Sallis, dont les travaux ont contribué de façon significative à approfondir notre compréhension du lien essentiel entre le milieu bâti et les obstacles à l’adoption d’un mode de vie sain », affirme Hélène Perrault, doyenne de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université McGill.

Selon la doyenne, le jury – composé d’éminents universitaires spécialisés en santé active – a été particulièrement impressionné par les efforts du professeur Sallis pour aller au-delà du laboratoire et proposer des applications pratiques. Ainsi, par l’entremise du Built Environment Assessment Training (BEAT) Institute (institut de formation sur l’évaluation des milieux bâtis), le lauréat a contribué à la création d’un cours en ligne gratuit qui permet aux chercheurs, aux décideurs et à de multiples intervenants d’évaluer leur milieu local, y compris l’aménagement des rues, des parcs et des sentiers, en fonction de l’activité physique.

Le professeur Sallis a également présenté les résultats de ses travaux à des législateurs et autres responsables de l’élaboration de politiques, y compris à des membres du Congrès des États-Unis, à la première dame des États-Unis, Michelle Obama, et à Arnold Schwarzenegger, ex-gouverneur de la Californie, afin que les données probantes dont il dispose contribuent à faire changer les choses.

En plus de son poste d’enseignement à l’Université de Californie à San Diego, le professeur Sallis dirige le Programme de recherche sur la vie active financé par la Fondation Robert Wood Johnson. Il a reçu plusieurs honneurs, nominations et distinctions de prestige, dont le Prix pour services insignes de la Société de médecine comportementale, la vice-présidence du Collège américain de médecine sportive, ainsi qu’un prix pour l’ensemble de sa carrière du Conseil du président américain sur l’activité physique, les sports et la nutrition.   

Institué en mai 2011, le prix Bloomberg Manuvie, assorti d’une bourse de 50 000 $, est attribué tous les ans à un chercheur dont les travaux enrichissent le savoir scientifique quant aux effets de l’activité physique, de la nutrition ou de facteurs psychosociaux sur la santé et le bien-être.

L’an dernier, le lauréat de la bourse inaugurale était Steven Blair, professeur à l’Université de la Caroline du Sud, qui figure parmi les premiers chercheurs à démontrer qu’une augmentation même modérée de l’activité physique, sans égard au poids corporel, se traduit par une baisse importante du taux de mortalité. 

Le prix a été créé par Lawrence S. Bloomberg, financier torontois, diplômé de l’Université McGill (M.B.A. 1965), président du conseil de BloombergSen Inc. et récemment nommé chancelier de l’Université Ryerson. Pour mieux sensibiliser les Canadiens aux problèmes de santé et de mode de vie, et promouvoir des changements de comportement positifs, M. Bloomberg s’est adjoint la Financière Manuvie comme partenaire. Chacun s’est engagé à offrir une contribution permettant de financer cette initiative pendant dix ans.

Cette année, quatre prestigieux organismes de santé canadiens se sont joints à l’initiative : la Société canadienne du cancer a offert un appui financier afin de soutenir la promotion du prix.  La Fondation des maladies du cœur et de l’AVC, ParticipACTION et l’Association canadienne du diabète ont offert un appui non financier, ainsi que des occasions de partenariats.

« Le prix Bloomberg Manuvie récompense des travaux de recherche susceptibles d’avoir un impact positif sur la façon dont les gens envisagent leur santé et leur bien-être », explique M. Bloomberg. « Ces nouveaux partenariats en matière de santé constituent un merveilleux témoignage de confiance. Nous sommes honorés que certains des plus prestigieux organismes de santé canadiens s’engagent à travailler avec nous afin de promouvoir cet important objectif. »

« Manuvie est très fière d’appuyer les travaux importants et visionnaires du professeur Sallis », ajoute Nicole Boivin, chef de la gestion de la marque et des communications de la Financière Manuvie. « Nous sommes engagés depuis longtemps dans des causes qui contribuent à l’amélioration de la santé et du bien-être de la population, et ce prix représente une étape concrète dans la lutte contre certains des problèmes de santé les plus courants. »

Le professeur Sallis recevra la bourse et accordera un entretien au sujet de ses travaux de recherche, le lundi 21 janvier au Centre MaRS à Toronto. Le mercredi 23 janvier, à l’Université McGill, à Montréal, il prendra part avec des experts locaux à une table ronde qui explorera le sujet du cadre bâti et de la vie active. 

Par ailleurs, le Fonds Bloomberg Manuvie attribue tous les ans deux bourses de recherche, d’une valeur de 22 500 $ chacune, à des doctorants voués à une carrière prometteuse. Ces lauréats entreprendront des projets de recherche au Département de kinésiologie et d’éducation physique de McGill. Cette année, les boursiers sont Hiram Cantu, un diplômé en génie biomédical du Mexique qui étudie les troubles du mouvement chez les patients atteints de la maladie de Parkinson, et William Falcao, un psychologue du sport brésilien qui étudie et conçoit des programmes d’entraînement pour les athlètes particulièrement axés sur la santé, l’éducation et l’autonomisation des femmes.

À propos du prix Bloomberg Manuvie

Le Prix Bloomberg Manuvie est administré par la Faculté des sciences de l’éducation de McGill. Parmi les commanditaires figurent la compagnie aérienne WestJet, The Globe and Mail, Shaw Media, Cineplex Divertissement LP et le Groupe de clubs Cambridge. Renseignements additionnels : www.mcgill.ca/bloomberg-manulife

À propos de la Financière Manuvie

La Financière Manuvie, groupe canadien et chef de file des services financiers, exerce ses activités principalement en Asie, au Canada et aux États-Unis. Elle célèbre en 2012 son 125e anniversaire et continue d’offrir des solutions solides, fiables, sûres et avant-gardistes pour appuyer ses clients dans leurs décisions financières les plus importantes. Son réseau international d’employés, d’agents et de partenaires de distribution offre des produits et des services de protection financière et de gestion de patrimoine à des millions de clients. Elle propose également des services de gestion d’actifs à des institutions. Au 30 septembre 2012, les fonds gérés par la Financière Manuvie et ses filiales se chiffraient à 515 milliards de dollars canadiens (523 milliards de dollars américains). La Société exerce ses activités au Canada et en Asie sous le nom de « Financière Manuvie » et aux États-Unis principalement sous le nom de « John Hancock ».  

La Société Financière Manuvie est inscrite aux bourses de Toronto (TSX), de New York (NYSE) et des Philippines (PSE) sous le symbole « MFC », et à la Bourse de Hong Kong (SEHK) sous le symbole « 945 ». Elle est présente sur le Web, à l’adresse manuvie.com.

À propos de l’Université McGill

Fondée en 1821, l’Université McGill se classe comme chef de file parmi les universités canadiennes. McGill compte deux campus, 11 facultés, 11 écoles professionnelles, 300 programmes d’études et au-delà de 37 800 étudiants, dont 8 300 aux cycles supérieurs. McGill accueille des étudiants originaires de plus de 150 pays, ses 7 200 étudiants étrangers représentant 20 pour cent de sa population étudiante. Près de la moitié des étudiants de McGill ont une langue maternelle autre que l’anglais, dont plus de 6 200 francophones. Pour en savoir plus : www.mcgill.ca

Coordonnées

Contact: Cynthia Lee
Organisation: McGill University
Courriel:
Téléphone au bureau: 514-398-6754
Catégorie:
Site de source: /newsroom
Classification: