Une première mondiale en recherche laser

Nouvelles

Le physicien Mark Sutton de McGill sera membre du projet québécois ALLS

Mark Sutton, physicien à l'Université McGill, se servira bientôt du plus rapide et du plus puissant laser à longueurs d'onde multiples du monde pour ses travaux de recherche. Cet instrument s'insère dans le cadre d'installations de recherche aménagées au Québec et financées par la Fondation canadienne pour l'innovation, qui réunira, outre M. Sutton, des biologistes, chimistes et physiciens venant aussi bien du Canada que du Japon, en passant par l'Europe.

La FCI a annoncé aujourd'hui qu'elle finançait le projet Advanced Laser Light Source (ALLS), qui sera abrité à l'Institut national de la recherche scientifique de l'Université du Québec, à Varennes. La FCI a investi 20,95 millions de dollars pour appuyer le développement d'un système novateur de lasers femtoseconde — plus rapides que les lasers nanoseconde ou picoseconde — comprenant cinq lasers qui couvriront un vaste spectre de longueurs d'onde.

Les scientifiques du projet ALLS seront les premiers du monde à se servir de la technologie des lasers à longueurs d'onde multiples. « La technologie ALLS nous fournira la souplesse nécessaire pour analyser des structures moléculaires en évolution ou pour cerner la position exacte de chaque atome à tout moment lors d'une réaction chimique », explique M. Sutton, un expert en spectroscopie de la fluctuation de l'intensité des rayons x. « Le projet ALLS fournira aux chercheurs des instantanés des réactions chimiques de systèmes biologiques. »

Le projet devrait être fonctionnel d'ici trois à cinq ans. Pour y arriver, il faudra assembler une multitude de petites pièces. « Assez de pièces pour remplir un gymnase », aux dires de M. Sutton.

Les fonds de la FCI ont été accordés à un consortium de huit universités canadiennes (voir fiche documentaire ci-jointe), en vertu de son Fonds de collaboration internationale. « Ce n'est que s'il dispose d'une forte base de recherche et d'activités scientifiques de pointe que le Canada sera en mesure de demeurer à l'avant-plan des conquêtes technologiques et d'être concurrentiel au niveau international, a déclaré l'honorable Lucienne Robillard, Ministre de l'Industrie et ministre responsable de l'Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec. C'est en mettant une infrastructure de recherche de premier ordre à la disposition de nos chercheurs que nous contribuerons à maintenir la croissance économique dans nos collectivités. »

« Cette source de lumière laser perfectionnée contribuera à la création d'un milieu de formation dynamique et novateur afin de mieux préparer les jeunes Canadiens à une large gamme de carrières », a indiqué Carmen Charette, présidente-directrice générale, par intérim, de la Fondation canadienne pour l'innovation.

FICHE DOCUMENTAIRE : Advanced Laser Light Source

Ce projet d'infrastructure d'un coût de 20,95 millions de dollars permettra aux spécialistes de la recherche au moyen de lasers de disposer ici même au Canada d'une installation de recherche internationale basée sur une source de lumière laser très perfectionnée. Cette installation, la première de son type dans le monde, permettra une nouvelle approche de l'étude dynamique de la matière au moyen du laser et des recherches de pointe dans des domaines tels que la biologie, la médecine, la chimie, la physique et les télécommunications.

Ce nouveau système laser de pointe opérant à l'échelle de la femtoseconde et composé de cinq faisceaux pourra émettre de la lumière sur une plage de longueurs d'onde très étendue. Une fois qu'il sera en service, ce système laser permettra aux chercheurs de manipuler la matière et d'étudier ses aspects dynamiques d'une façon qui n'est pas possible actuellement. Par exemple, les cinq faisceaux de cette nouvelle source laser perfectionnée permettront la détection de maladies telles que le cancer du sein à un stade encore plus précoce.

En plus de fournir aux chercheurs et aux étudiants des deuxième et troisième cycles une installation de recherche au Canada, cette source de lumière laser attirera des scientifiques de nombreux instituts de recherche de niveau international tels que :

  • la Technical University de Vienne en Autriche ;
  • le Laboratoire d'Optique et Biologie de l'École Polytechnique de Paris en France ;
  • le Rikken Research Centre au Japon ;
  • l'Université de Chicago ;
  • l'Université du Michigan ;
  • l'Installation européenne de rayonnement synchrotron en France.

Ces fonds ont été accordés à un consortium formé de huit établissements de recherche pour la mise en place d'un laboratoire international à l'Université du Québec - Institut national de la recherche scientifique (INRS), l'Institut étant à la fois le centre scientifique et administratif de ce projet. Les établissements partenaires sont :

  • l'INRS ;
  • l'Université de la Colombie-Britannique ;
  • l'Université de l'Alberta ;
  • l'Université de Toronto ;
  • l'Université de Western Ontario ;
  • l'Université Laval ;
  • l'Université McGill ;
  • le Conseil national de recherches du Canada.

Cette annonce porte sur le huitième des neuf projets d'infrastructure internationale à grande échelle financés en vertu des deux fonds internationaux de la FCI, le Fonds de collaboration internationale et le Fonds d'accès international. Le Fonds de collaboration internationale, qui comprend des projets tel ALLS, appuie la création d'un petit nombre de projets d'infrastructure de très grande envergure au Canada pour tirer parti d'occasions extraordinaires de recherche en collaboration avec les meilleures organisations au monde. Ces projets donneront lieu à d'importants bénéfices pour le Canada.

La Fondation canadienne pour l'innovation (FCI) est un organisme autonome créé par le gouvernement du Canada en 1997 pour financer l'infrastructure de recherche. Son mandat est d'accroître la capacité des universités, des collèges, des hôpitaux et d'autres établissements canadiens sans but lucratif et de permettre la poursuite d'activités de recherche et de développement technologique d'envergure internationale qui produiront des bénéfices pour les Canadiens.