Un théoricien des nombres et un spécialiste des sciences de la Terre de McGill récipiendaires d'un prix de la Société royale du Canada

Nouvelles

Les réalisations extraordinaires de MM. Williams-Jones et Darmon dans leur domaine respectif sont récompensées.

Deux chercheurs de l'Université McGill figurent parmi les 12 Canadiens dont la Société royale du Canada a choisi de souligner, au moyen de médailles et de prix, les réalisations exceptionnelles et la contribution à l'élargissement des connaissances et de la recherche au Canada. Le professeur Henri Darmon, Département de mathématiques et statistique, recevra le prix John L. Synge, tandis que le professeur A.E. (Willy) Williams-Jones recevra la bourse Bancroft à l'occasion du banquet de la Société royale du Canada qui se tiendra à Ottawa, le 15 novembre.

« Ces prix importants couronnent de magnifiques réalisations, indique Denis Thérien, vice-principal (recherche et relations internationales). Nous sommes très fiers de leurs accomplissements et les félicitons pour cette reconnaissance qui confirme qu'ils sont parmi les meilleurs dans leur domaine au Canada, et même dans le monde. Bravo! »

M. Henri Darmon, professeur titulaire d'une chaire James McGill, est l'un des principaux théoriciens des nombres du Canada. Ses recherches portent sur les points rationnels sur les courbes elliptiques. Ses travaux, parmi les plus visionnaires qui soient, ont commencé par l'introduction, en 2001, des points dits de Stark-Heegner. Les conjectures de M. Darmon au sujet des points de Stark-Heegner, en plus de se distinguer par leur remarquable originalité, continueront d'inspirer et de guider les mathématiciens pendant de nombreuses années.

Le prix John L. Synge souligne des travaux de recherche exceptionnels dans n'importe quel domaine des mathématiques. Il a été établi en 1986 par la Société royale du Canada en mémoire de John Lighton Synge (1897-1995), FRS, MSRC, un des premiers mathématiciens travaillant au Canada à obtenir une reconnaissance internationale en mathématique.

Les travaux de A.E (Willy) Williams-Jones, Département des sciences de la Terre et des planètes, se démarquent par leur diversité et leur originalité. Ils sont diversifiés, car ils englobent différents domaines depuis la pétrologie, l'étude sur le terrain des dépôts minéraux, les recherches expérimentales sur les fluides transporteurs de métaux jusqu'aux problèmes environnementaux; leur originalité tient au fait que le chercheur a choisi une nouvelle perspective pour aborder une vaste gamme de problèmes. Lorsque l'on parle de lui, que ce soit à titre d'enseignant, de superviseur d'étudiants ou de directeur du département, c'est toujours en termes élogieux.

La bourse Bancroft vise à récompenser les réalisations exceptionnelles en sciences de la Terre, sous forme d’enseignement, d’ouvrages ou de recherches, et qui ont manifestement contribué à mieux faire connaître ces sciences auprès du public. La bourse Bancroft a été dotée par Mme J.A. Bancroft, en 1968, dans le but de favoriser l'enseignement et la recherche en géologie à la mémoire de Joseph Austin Bancroft (1882-1957), MSRC, qui était également professeur titulaire d'une chaire Dawson à l'Université McGill, de 1913 à 1929.

Fondée en 1882, la Société royale du Canada est la plus ancienne et la plus prestigieuse société savante du Canada. Elle a pour objectif premier de promouvoir l'acquisition du savoir et la recherche dans les domaines des arts et des sciences.

Site Web : www.rsc.ca

Coordonnées

Contact: 
Allison Flynn
Organisation: 
Service des relations avec les médias
Courriel: 
allison.j.flynn [at] mcgill.ca
Téléphone au bureau: 
514-398-7698