Un professeur en droit de l'Université McGill élu président de la Société royale du Canada

Nouvelles

Un professeur de biologie est nommé à la tête de l’Académie des sciences de la Société royale du Canada

L’Université McGill est ravie et honorée d’annoncer que le professeur de droit Roderick Macdonald a été élu 111e président de la Société royale du Canada (SRC) lors de l’assemblée générale annuelle tenue à Ottawa. Pour sa part, Graham Bell, professeur James McGill de biologie, a été élu président de l’Académie des sciences, une des trois académies de la SRC.

« Je suis extrêmement fière d’eux », a déclaré la principale et vice-chancelière Heather Munroe-Blum. « Il s’agit d’une reconnaissance significative de l’importance de ces deux universitaires exemplaires et d’un autre exemple du leadership dont McGill fait preuve au sein du milieu canadien de l’avancement du savoir et de la recherche dans tous les domaines. Au nom de l’Université, je félicite à la fois le Pr Macdonald et le Pr Bell et je leur souhaite du succès à l’aube de leur premier mandat au sein de cette prestigieuse organisation.»

Roderick Macdonald, professeur titulaire de la Chaire F. R. Scott en droit constitutionnel et public à McGill, est le premier professeur de droit à être élu président de la SRC. Iloccupera le poste de président élu jusqu’en novembre prochain alors qu’il assumera officiellement la présidence, à la fin du mandat du Dr Yvan Guindon.

« Je suis flatté, ne serait-ce que d’avoir été en nomination pour ce poste », a déclaré le Pr Macdonald. «J’espère qu’au cours des quelques prochaines années, la SRC pourra soutenir ses membres dans la réalisation de projets visant à partager la connaissance avec tous les Canadiens, encourager la participation de la jeunesse canadienne dans la promotion d’idées et dans des activités de recherche, et démontrer les contributions que des recherches universitaires supérieures peuvent apporter aux politiques publiques du Canada.»

Le Pr Macdonald est un universitaire prodigieux, considéré par un grand nombre comme faisant partie des intellectuels et théoriciens publics les plus influents au Canada. Il a été un des premiers à diriger des boursiers en droit dans des projets interdisciplinaires, explorant les dimensions du droit à travers les contributions intellectuelles de disciplines variées comme la philosophie, l’anthropologie, la théorie littéraire, la sémiotique et l’histoire. La contribution du Pr Macdonald à une gamme vaste et éclectique de questions sociales et juridiques par des recherches radicales sur les relations entre le droit et la société l’a placé au premier rang des universitaires, au niveau international.

« C’est plus qu’un grand honneur pour le Pr Macdonald et pour McGill, où il a passé la partie la plus importante de sa carrière», a déclaré le doyen de la Faculté de droit, Nicholas Kasirer. « C’est aussi un excellent signe que les valeurs qu’il chérit – collégialité, créativité dans l’enseignement et la recherche, service aux autres – sont celles que les collectivités universitaires et artistiques du Canada devraient défendre.»

Vivement respecté et inspirant en tant que professeur de droit, le Pr Macdonald a également occupé le poste de doyen de la Faculté de droit de McGill entre 1984 et 1989. Il est président fondateur de la Commission du droit du Canada (1997-2000) et a été le premier lauréat en droit de la Fondation Pierre Elliott Trudeau. Àtitre d’auteur prolifique et conseiller juridique estimé, ses opinions ont aidé à guider des débats nationaux du Canada sur des questions allant de la constitution aux sévices infligés aux enfants placés dans des établissements, en passant par la réforme juridique.

Le Pr Bell, spécialiste de la biologie évolutive de renommée internationale, est un pionnier dans l’utilisation de méthodes expérimentales pour étudier l’évolution de populations microbiennes en temps réel. Son travail a mené à une meilleure compréhension du caractère répétitif de l’évolution, du contrôle de la diversité et de la spécialisation, et de l’importance du sexe et du genre. Ses travaux les plus récents visent à prévoir si et comment les populations s’adapteront aux changements environnementaux.

«J 'ai été ravi - et étonné - d'apprendre qu'on m'avait élu comme prochain président de l'Académie des sciences», a déclaré le Pr Bell . « J'espère être à la hauteur de la confiance que mes collègues m’ont ainsi démontrée en utilisant cette opportunité pour accroître la contribution des sciences à la vie publique. En particulier, j'aimerais faire en sorte que les plus hauts niveaux de gouvernement aient accès aux conseils d’experts, comme c'est le cas dans d'autres pays.»

Le Pr Bell est un président fondateur de la Société canadienne d’écologie et d’évolution. Il a reçu plusieurs marques de reconnaissance, y compris le Prix Léo-Parizeau de l'Association francophone pour le savoir (ACFAS) et le Prix Marie-Victorin (Prix du Québec). Il a été directeur du Musée Redpath de McGill de 1995 à 2005, et est fellow honoraire du Collège St. Peter d’Oxford. Récemment, il figurait parmi les trois finalistes de la prestigieuse médaille d’or Gerhard Herzberg du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et a reçu un prix d’excellence du CRSNG. Il a publié les résultats de ses recherches dans de nombreuses publications comme Nature, Science, Proceedings of the Royal Society of London, et Proceedings of the National Academy of the U.S.A. Il est l’auteur de The Masterpiece of Nature (1982), Sex and Death in Protozoa: the History of an Obsession (1989) et Selection: The Mechanism of Evolution (1996).

«Graham Bell est un des spécialistes de la biologie évolutive les plus renommés du monde», a déclaré le doyen de la Faculté des sciences, Martin Grant. «Son élection comme président de l’Académie des sciences augure bien pour la Société royale du Canada. »

Fondée en 1882, la SRC est la société universitaire la plus ancienne et la plus prestigieuse au Canada. Son principal objectif est de promouvoir l’apprentissage et la recherche en arts et en sciences. La Société réunit environ 1800 fellows, des hommes et des femmes de partout au pays, choisis par leurs pairs pour leurs contributions exceptionnelles aux sciences naturelles, humaines et sociales.

Coordonnées

Contact: 
Pascal Zamprelli
Organisation: 
Service des relations avec les médias
Courriel: 
pascal.zamprelli [at] mcgill.ca
Téléphone au bureau: 
514 398-1385