Un chercheur de l'INM étudie la maladie de Parkinson

Nouvelles

La subvention fait partie d'une initiative de 2,6 millions de dollars US mise sur pied par la MJFF pour étudier le rôle de la dégradation protéique dans la maladie de Parkinson. La MJFF a annoncé l'octroi de 11 subventions internationales le 13 janvier 2003. Dr Fon est le seul chercheur d'un établissement canadien à bénéficier d'une subvention.

Dr Fon est professeur adjoint en neurologie et neurochirurgie à l'Université McGill. Ce chercheur clinicien de l'Institut neurologique de Montréal se spécialise dans l'étude et le traitement de la maladie de Parkinson. Ses travaux portent sur les événements moléculaires à l'origine de la dégénérescence des neurones dopaminergiques dans la maladie de Parkinson.

Cette maladie cause la mort des cellules nerveuses dopaminergiques dans le cerveau et entraîne une incapacité motrice et fonctionnelle aux effets dévastateurs. Bien qu'il existe un traitement, son efficacité diminue à long terme. L'espoir en vue d'un traitement plus définitif réside dans la recherche biomédicale fondamentale. D'importants progrès ont été réalisés en recourant à des approches moléculaires et génétiques. Au cours des six dernières années, cinq gènes qui causent des formes familiales de la maladie de Parkinson ont été identifiés. L'un d'eux, le gène « parkin », est responsable de plus de cas que tous les autres réunis, et responsable d'une forme familiale précoce de la maladie ainsi que de certains cas non familiaux.

Le laboratoire du docteur Fon s'intéresse à comprendre la fonction normale du gène parkin et comment les mutations de ce gène entraînent la maladie de Parkinson. « Il semble que la protéine parkin fonctionne comme une enzyme clé dans le mécanisme de dégradation protéique d'une cellule », d'expliquer Dr Fon. « Nous pensons que des anomalies de la fonction du gène parkin pourraient entraîner une dégradation de la protéine et l'accumulation de protéines potentiellement toxiques dans les cellules nerveuses dopaminergiques. La subvention de la MJFF nous permettra d'approfondir nos connaissances sur la fonction de parkin et sur les mécanismes de la mort des cellules nerveuses dopaminergiques dans la maladie de Parkinson. »

Biographie

Dr Fon est professeur assistant de neurologie et de neurochirurgie à l'Institut de neurologie de Montréal (INM) de l'Université McGill. C'est un clinicien-chercheur qui s'intéresse particulièrement à la maladie de Parkinson. Edward Fon est originaire de Montréal, où il a completé ses études de médecine (M.D.) à l'Université de Montréal en 1989. Il a ensuite complété une résidence en neurologie, suivi d'une sur-spécialité en neurogénétique à l'Université McGill. Il s'est joint à l'équipe de l'INM en 1999, après avoir passé quatre ans à l'University of California at San Francisco (UCSF) profitant d'une bourse de clinicien-chercheur postdoctorale de l'IRSC pour mener des études génétiques qui ont conduit à une percée décisive dans la compréhension de la transmission de la dopamine.

Les travaux de recherche d'Edward Fon portent sur les phénomènes moléculaires conduisant à la dégénérescence des neurones dopaminergiques dans la maladie de Parkinson. Le docteur Fon s'intéresse particulièrement aux liens entre la neurotransmission dopaminergique normale et la dégénérescence. Son approche comprend l'analyse du rôle de certaines protéines (parkin). Les mutations dans parkin sont la cause de formes familiales de la maladie de Parkinson. Edward Fon étudie également les mécanismes de transport vésiculaire qui règlent le stockage et la liberation de dopamine et cherche à comprendre comment des anomalies dans ces procédés contribuent à la mort cellulaire dopaminergique.

l'Institut neurologique de Montréal (www.mni.mcgill.ca) est un institut d'enseignement et de recherche de l'Université McGill (www.mcgill.ca), consacré à l'étude du système nerveux et des maladies neurologiques. Depuis sa création en 1934 par l'éminent Dr Wilder Penfield, l'INM a contribué à la notoriété internationale du Canada. C'est l'un des plus grands instituts du genre au monde; les chercheurs de l'INM sont à l'avant-garde mondiale en biotechnologie, en imagerie cérébrale, en neurosciences de la cognition ainsi que dans l'étude et le traitement de l'épilepsie, de la sclérose en plaques et des troubles neuromusculaires.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter la Michael J. Fox Foundation, et le site web sur la maladie de Parkinson.