Subvention majeure de Québec au Musée Redpath de McGill

Nouvelles

Le plus ancien musée public d'histoire naturelle du Canada vient de bénéficier d'une importante injection de fonds du ministère de la Culture et des Communications. Lors d'une conférence de presse aujourd'hui, la ministre Diane Lemieux a annoncée que le Musée Redpath, du campus centre-ville de l'Université McGill, recevra des subventions au total à 560 000 $ qui permettront de rénover cet édifice du XIXe siècle et de créer une exposition permanente sur l'histoire géologique et la diversité biologique du Québec.

« Nous sommes ravis de ces investissements, qui à notre avis contribuent de manière appréciable à la vie publique de Montréal et du Québec » a déclaré le vice-principal (affaires académiques) et vice-principal exécutif, M. Luc Vinet. « Le gouvernement reconnaît avec quel sérieux McGill assure la gestion de ses collections ainsi que l'étroitesse des liens qui la lient au patrimoine de la région. »

L'une des subventions permettra au Musée de concevoir et de monter une nouvelle exposition permanente qui offrira au public une perspective exceptionnelle sur le passé géologique du Québec et sa diversité biologique actuelle. Selon le directeur du Musée, M. Graham Bell, « la nouvelle exposition révèlera que certains des phénomènes les plus spectaculaires de l'histoire de la Terre sont survenus au Québec ou à proximité – parmi eux, l'apparition des premiers végétaux terrestres, des premiers amphibiens, de leurs ancêtres et des premiers authentiques animaux terrestres». La plupart d'entre eux ont été découverts par des scientifiques de McGill, notamment par M. Robert Carroll, qui possède un bureau et un laboratoire au Musée. « Ils seront désormais présentés pour la première fois dans le cadre d'une seule exposition, qui relatera l'histoire physique du Québec, de l'antiquité à aujourd'hui », a ajouté M. Bell. D'autres expositions, dont une sur les baleines, les tortues et les ichthyosaures (anciens reptiles nageurs) et une autre sur les minéraux, seront montées parallèlement à l'exposition centrale.

La deuxième subvention annoncée par la ministre Lemieux complétera les dons de particuliers et les fonds débloqués par l'Université pour restaurer le Musée et lui faire retrouver sa gloire d'antan. Le professeur Bell souligne que ce monument « fait partie des 27 plus importants édifices à valeur patrimoniale de la province ». Construit en 1892, il demeure le seul de son genre dans un rayon de 200 milles de Montréal.

Utilisé pour l'enseignement et la recherche par les étudiants et les universitaires non seulement de McGill mais de quantité d'autres universités, le Musée Redpath est fier de la philosophie de ses programmes destinés au public, fait observer M. Bell. « En plus de nos expositions temporaires et permanentes, nos ateliers de fin de semaine destinés aux enfants en français et en anglais connaissent un succès retentissant. Les investissements du gouvernement du Québec contribueront à satisfaire le très vif intérêt du public pour le monde naturel et géologique. »