Remise de diplômes honoris causa lors de la collation des grades du printemps 2004

Nouvelles

Et les doctorats honorifiques de 2004 sont présentés à...

Denys Arcand, Francesco Bellini et Mary Robinson figurent parmi les chefs de file qui recevront un doctorat honorifique de l'Université McGill ce printemps.

L'Université McGill a annoncé aujourd'hui qu'elle accorderait, lors de sa Collation des grades du printemps de 2004, des diplômes honorifiques à 17 éminents chefs de file qui ont apporté une contribution notable dans leur champ d'expertise ou au sein de leur communauté.

Au nombre des sommités qui partageront la scène avec les diplômés, figurent un cinéaste récipiendaire d'un Academy Award, trois grands philanthropes, une championne dans la défense des droits humains, le premier Canadien élu président du Conseil International de Médecins sans Frontières/Doctors Without Borders, ainsi qu'un musicien mondialement reconnu.

« Il s'agit d'un incomparable groupe de personnes, a affirmé Heather Munroe-Blum, principale et vice-chancelière de l'Université McGill. Ils représentent la diversité académique et la portée internationale qui a toujours fait partie de l'approche de McGill quant à l'éducation et à la recherche. »

Les 17 récipiendaires d'un doctorat honoris causa sont :

  • André Chagnon, homme d'affaires et philanthrope ;
  • Judah Folkman, chirurgien et chercheur médical ;
  • Irma Thesleff, biologiste moléculaire ;
  • Emmett Johns, prêtre et activiste social ;
  • Seymour Schulich, homme d'affaires et philanthrope ;
  • Robert Giroux, haut fonctionnaire ;
  • Eddie Goldenberg, avocat et attaché politique ;
  • Michael D. Sopko, ingénieur et hommes d'affaires ;
  • Clark Blaise, écrivain ;
  • Denys Arcand, cinéaste ;
  • Anton Kuerti, musicien ;
  • Francesco Bellini, homme d'affaires et philanthrope ;
  • Syukuro Manabe, chercheur en climatologie ;
  • Mortimer Mishkin, neuro-scientifique ;
  • Mary Robinson, chef de file en défense des droits humains ;
  • André Morel, expert en droit ;
  • James J. Orbinski, médecin et activiste.

« Ces récipiendaires de grand mérite reflètent l'esprit de recherche et d'innovation ainsi que l'excellence que nous prônons et voulons transmettre à nos étudiants, a également souligné Mme Heather Munroe-Blum. Les diplômés honoraires d'aujourd'hui ont contribué à l'avancement de la connaissance ainsi qu'à l'amélioration des conditions de vie d'un nombre incalculable de personnes, tant au Québec qu'ailleurs dans le monde.»

Environs 5 300 étudiants de McGill devraient obtenir leur diplôme ce printemps. Marquant un retour à la tradition, la plupart des cérémonies de collations des grades se tiendront sous un chapiteau monté dans la partie la plus basse du campus, du lundi 31 mai au vendredi 4 juin 2004. La cérémonie de la Faculté de musique aura lieu, pour sa part, dans le Pavillon Pollack et celle de la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'environnement, sur le campus Macdonald à Ste. Anne de Bellevue.

Leader des universités canadiennes à forte intensité de recherche, McGill, située à Montréal, Québec, jouit d'une réputation mondiale au titre de ses travaux savants et de ses découvertes scientifiques. Fondée en 1821, McGill est l'un des deux membres canadiens de l'American Association of Universities. Ses 21 facultés et écoles professionnelles dispensent plus de 300 programmes, du baccalauréat au doctorat, et ses professeurs ont suivi leur formation dans les grandes universités du monde. L'Université attire des étudiants de plus de 150 pays, ce qui lui donne l'un des corps étudiants les plus dynamiques et les plus diversifiés de toute l'Amérique du Nord. Environ 23 000 étudiants de premier cycle et 7 000 étudiants de 2e et 3e cycles y sont inscrits à temps plein ou à temps partiel. En novembre 2003, McGill a été désignée université canadienne de l'année en recherche dans la catégorie médecine/études de troisième cycle par Research Infosource, et ce, à partir de données sur les revenus de recherche et le nombre de publications par professeur.

Liste de cérémonies de remise de diplômes et de récipiendaires de diplômes honorifiques de l'Université McGill — printemps 2004

Administration — Le lundi 31 mai 2004 à 10 h
(terrasse du campus principal)

Récipiendaire d'un doctorat honorifique : André Chagnon.

André Chagnon, OC, est entrepreneur et philanthrope. Après avoir débuté comme électricien dans sa ville natale de Montréal, M. Chagnon a mis sur pied une des entreprises multimédias les plus profitables en Amérique du Nord et en Grande-Bretagne. À la suite de la vente du Groupe Vidéotron en 2000, il a créé, avec son épouse, la Fondation Lucie et André Chagnon, la plus importante fondation caritative au Canada. Conformément à son sens profond d'engagement social, M. Chagnon lui a donné comme objectif à long terme d'aider à prévenir la pauvreté et la maladie au Canada, en commençant par le Québec.

Sciences de la santé — Le lundi 31 mai 2004 à 15 h
(terrasse du campus principal)

Récipiendaires d'un doctorat honorifique : Judah Folkman et Irma Thesleff.

Dr Judah Folkman est professeur de chirurgie à l'école de médecine de l'Université Harvard et l'artisan de très importantes contributions dans plusieurs domaines de la médecine. Il a développé le premier stimulateur cardiaque auriculo-ventriculaire implantable; il a travaillé sur des médicaments à libération prolongée qui ont servi de base au développement du Norplant (par le Conseil de la population), un implant contraceptif d'une durée de cinq ans utilisé à l'échelle mondiale; il est également à l'origine du domaine de la technologie à libération contrôlée. Ses découvertes sur le mécanisme de l'angiogenèse ont ouvert un champ maintenant étudié mondialement.

Irma Thesleff qui enseigne présentement à l'Université d'Helsinki en Finlande ,est une autorité mondiale en matière de développement des dents, des os craniofaciaux et autres structures issues de l'ectoderme, telles que les cheveux et les glandes exocrines. Parmi ses nombreuses découvertes scientifiques importantes, mentionnons qu'elle a établi comment les défaillances des réseaux de transmission des signaux extracellulaires et intracellulaires entraînent certaines anomalies comme le bec-de-lièvre et la fissure palatine, ainsi que des malformations des os et des dents. Elle est reconnue notamment pour le développement de souris modèles servant à étudier des maladies humaines, ainsi que pour diverses méthodes expérimentales visant à établir comment les cellules transmettent des messages moléculaires et comment les dents se développent à partir des cellules souches.

Éducation permanente — Le lundi 31 mai 2004 à 19 h
(terrasse du campus principal)

Récipiendaire d'un doctorat honorifique : Père Emmett Johns.

Père Emmett Johns, CM, GOQ, affectueusement surnommé Pops par les Montréalais, a fondé Le Bon Dieu dans la rue, une organisation sans but lucratif qui vient en aide aux fugueurs et aux jeunes sans-abri. Le Bon Dieu dans la rue a débuté comme un service offrant des vivres et un peu de compassion aux jeunes de la rue. L'organisme dispose aujourd'hui d'un abri de vingt lits, d'un centre de jour, Chez Pops, d'une clinique médicale et de counselling, ainsi que de l'organisation Dans la rue, une école où des éducateurs expérimentés dispensent des cours de français, de mathématiques, d'informatique et d'art.

Éducation et Arts et Études religieuses (Cycles supérieurs) — Le mardi 1er juin 2004 à 10 h
(terrasse du campus principal)

Récipiendaires d'un doctorat honorifique : Seymour Schulich, Robert Giroux et Eddie Goldenberg.

Seymour Schulich est un homme d'affaires et entrepreneur natif de Montréal, titulaire d'un baccalauréat en sciences (1961) et d'une maîtrise en administration des affaires (1965) de McGill. À titre d'homme d'affaires, M. Schulich a dirigé Franco-Nevada, une entreprise qui est devenue la principale société de redevances pétrolières au monde, et dont il a orchestré la fusion avec une autre société afin de créer Newmont Mining Corporation, une des principales sociétés aurifères au monde. M. Schulich est également un généreux philanthrope. La bibliothèque Schulich des sciences et de génie de l'Université McGill porte son nom en reconnaissance de sa générosité, tout comme le Schulich Heart Centre au Sunnybrook Hospitalet le Women's College Health Sciences Centre à Toronto. La notoriété mondiale de la Schulich School of Business à l'Université York doit beaucoup à sa vision et à son soutien.

Robert Giroux a occupé plusieurs postes clés au sein de la fonction publique du Canada, notamment secrétaire du Conseil du Trésor et contrôleur général du Canada, président de la Commission de la fonction publique du Canada, sous-ministre des Travaux publics et sous-ministre des Douanes et Accise. Il a été membre du conseil du Centre syndical et patronal du Canada, du Centre canadien de gestion, de la Fondation canadienne des bourses d'études du millénaire et de la Fondation canadienne pour l'innovation. En 1995, M. Giroux a été nommé président et principal administrateur de l'Association des universités et collèges du Canada (AUCC), poste qu'il a occupé jusqu'à sa retraite en mars cette année. Tout au long de son mandat, il a grandement contribué à faire avancer la cause des universités, notamment, celle de la recherche universitaire auprès du gouvernement fédéral.

Eddie Goldenberg a obtenu un BA en 1969, une MA en 1971 et un baccalauréat en droit civil en 1974 de l'Université McGill. En 1973, alors qu'il étudie en droit, il commence à travailler auprès de Jean Chrétien, qui allait devenir le 20e premier ministre du Canada. Leur relation s'est poursuivie durant des années, à travers dix portefeuilles ministériels, deux campagnes au leadership et cinq élections fédérales. Nommé conseiller spécial en questions constitutionnelles du ministre de la Justice au moment du rapatriement de la Constitution, il est un des auteurs de la Charte canadienne des droits et libertés. À titre de conseiller supérieur en politiques et chef de cabinet du premier ministre, il a notamment été associé à la mise sur pied de la Fondation canadienne pour l'innovation, des Instituts de recherche en santé du Canada, de la Fondation canadienne des bourses d'études du millénaire, du Programme de bourses d'études supérieures du Canada et du Programme des chaires de recherche du Canada.

Génie — Le mardi 1er juin 2004 à 14 h
(terrasse du campus principal)

Récipiendaire d'un doctorat honorifique : Michael Sopko.

Dr Michael D. Sopko est diplômé du programme de génie métallurgique de McGill (BEng 1960; MSc, 1961; et PhD 1964). De 1992 à 2001, il a été président-directeur général de International Nickel Company (Inco) — la principale société de nickel au monde. Dr Sopko a été un fervent défenseur des universités et d'autres entités culturelles et professionnelles. À titre de président du comité consultatif du département de génie minier, métallurgique et des matériaux, pendant les années 1980, il a contribué à une croissance sans précédent du département, qui a doublé son corps professoral et est devenu le premier département de GMMM au Canada. Il a notamment contribué à la fondation d'une chaire NSERC-Inco et à l'obtention d'un don majeur de la part d'une grande entreprise pour la faculté de génie. Grâce à son initiative, d'autres chaires ont été créées par Inco à l'Université de Toronto et à l'Université Laurentienne. Dr Sopko a également été directeur de la Fondation du Musée royal de l'Ontario et de la Eye Foundation of Canada.

Arts et Études religieuses (premier cycle) — Le mercredi 2 juin 2004 à 10 h
(terrasse du campus principal)

Récipiendaires d'un doctorat honorifique : Clark Blaise et Denys Arcand.

Clark Blaise, l'un des plus brillants romanciers du Canada, est aussi réputé pour ses nouvelles et ses œuvres non romanesques. Il a abordé de manière très originale des questions de prise de conscience nationale et culturelle dans quelque 20 ouvrages de fiction et essais, qui lui ont valu, outre un immense lectorat et la célébrité, de figurer dans des anthologies. Maître de la prose anglaise et fin peintre de l'âme humaine, Clark Blaise a écrit des pages inoubliables sur la Floride, où il a grandi, sur Pittsburgh, où il a vécu et travaillé, et sur Montréal, où il a fondé le programme d'écriture de l'Université Concordia et figuré parmi les légendaires membres du Cercle des conteurs de Montréal. Son plus récent ouvrage de littérature non romanesque, Time Lord (2001), a été salué mondialement et est devenu un succès de librairie.

Denys Arcand, le cinéaste québécois et canadien le plus connu sur la scène locale et internationale, réalise des films novateurs depuis ses études à l'Université de Montréal. Au début de sa carrière à l'Office national du film, il a réalisé une série de documentaires captivants sur les aspects sociaux et politiques de la société québécoise, tels que On est au coton (1970), Québec, Duplessis et après (1971) et Le confort et l'indifférence (1982). Ses premiers longs métrages, La maudite galette (1972), Réjeanne Padovani (1973) et Gina (1974), font écho à ses préoccupations sociales. Le déclin de l'empire américain (1986) et Jésus de Montréal (1989) lui ont assuré une notoriété internationale. Cette année, Arcand a été couvert de gloire lorsque Les invasions barbares a remporté l'Oscar 2004 du meilleur film étranger et le César 2004 du meilleur réalisateur, celui du meilleur film et celui du meilleur scénario original.

Musique — Le mercredi 2 juin 2004 à 14 heures
(Pollack Hall)

Récipiendaire d'un doctorat honorifique : Anton Kuerti.

Anton Kuerti, OC, pianiste, professeur et compositeur, est né à Vienne, a grandi aux États-Unis et vit au Canada depuis 38 ans. Sa remarquable carrière compte des tournées dans près de 40 pays, dont le Japon, la Russie et la plupart des pays de l'Europe. Il a joué avec nombre de grands orchestres américains. Son vaste répertoire comprend quelque 50 concertos, dont un qu'il a composé lui-même. M. Kuerti a joué avec tous les orchestres professionnels du Canada, donnant notamment une quarantaine de concerts avec l'Orchestre symphonique de Toronto. Anton Kuerti est un des artistes comptant le plus d'enregistrements à son palmarès, riche de l'ensemble des concertos et sonates de Beethoven, des sonates de Schubert, des concertos de Brahms et des œuvres de nombreux autres compositeurs.

Sciences — Le jeudi 3 juin 2004 à 14 h
(terrasse du campus principal)

Récipiendaires d'un doctorat honorifique : Francesco Bellini, Syukuro Manabe et Mortimer Mishkin.

Francesco Bellini a eu un impact considérable sur l'industrie de la recherche biopharmaceutique au Canada et, en particulier, sur la vie de patients atteints du sida partout dans le monde. Il a joué un rôle essentiel dans le développement et la commercialisation du 3TC, le premier composé anti-VIH, à titre de président-directeur général de BioChem Pharma, la société qui y a travaillé. Auteur ou coauteur de plus de vingt brevets, Dr Bellini a rédigé de nombreux articles et publications portant sur sa recherche. Il soutient activement maints hôpitaux, universités et organisations communautaires, dont McGill. Le pavillon des sciences de la vie Francesco Bellini sera la pièce centrale du Complexe de recherche des sciences de la vie de McGill qui reliera le pavillon des sciences médicales McIntyre et le pavillon des sciences de la biologie Stewart.

Syukuro Manabe, présentement collaborateur-chercheur invité au programme de Sciences atmosphériques et océaniques à l'Université Princeton, est un pionnier de réputation mondiale en application de modèles physiques et numériques à l'étude des variations naturelles et anthropiques du climat. Pendant les années 1960, Dr Manabe a contribué au développement d'un modèle numérique liant l'atmosphère et l'océan en vue d'étudier le climat. Le modèle couplé atmosphère-océan a joué un rôle très important dans les connaissances sur le climat mondial, ses variations et ses changements attribuables au réchauffement par effet de serre anthropique. Pendant les quatre dernières décennies, Dr Manabe a réalisé d'importantes contributions à presque tous les aspects de la modélisation du climat couplant l'atmosphère et l'océan, y compris les climats antérieurs. Ces études ont aidé à confirmer que les activités humaines ont eu un impact considérable sur le climat mondial.

Dr Mortimer Mishkin est l'un des plus éminents neuroscientifiques du comportement au monde. Il est titulaire d'une MA (1949) et d'un PhD (1951) de McGill, au cours duquel il a côtoyé le célèbre pionnier en psychologie, Donald O. Hebb. Ses travaux de recherche sur la perception des stimuli visuels ont mené à certaines des idées les plus fondamentales en neurosciences cognitives. Son laboratoire a joué un rôle majeur dans les travaux ayant permis l'avancement des connaissances quant au rôle de l'hippocampe, du cortex parahippocampal, du cortex rhinal et du noyau amygdalien à l'égard de la mémoire. Plus récemment, Dr Mishkin et ses collègues ont prouvé qu'il existe aussi deux voies distinctes qui sous-tendent la perception de la reconnaissance auditive et de l'information spatiale auditive.

Droit — Le vendredi 4 juin 2004 à 10 h
(terrasse du campus principal)

Récipiendaires d'un doctorat honorifique : Mary Robinson et André Morel.

Mary Robinson est une universitaire, une avocate qui pratique, une dirigeante politique extraordinaire. Mais elle est avant tout une ardente défenderesse des droits de la personne. De 1997 à 2002, Mary Robinson a agi comme Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme. Elle s'est acquittée de ses fonctions avec une impartialité, une rigueur et un courage exemplaires. Elle dirige présentement un nouveau projet, l'Initiative pour une mondialisation éthique, qui vise à intégrer les normes en matière de droits de la personne au processus de mondialisation. Elle a été nommée chancelière de l'Université Dublin en 1998 et est également présidente honoraire d'Oxfam International. Mary Robinson a été la première femme à occuper le poste de présidente d'Irlande et est l'une des fondatrices du Council of Women World Leaders (Conseil des dirigeantes politiques mondiales).

André Morel a été professeur de droit à l'Université de Montréal pendant près de quarante ans. Il est un des rares universitaires associés, à juste titre d'ailleurs, à l'essor de l'enseignement du droit au Québec au profit de la dernière génération. Son enseignement et ses travaux en histoire du droit et en libertés publiques sont reconnus comme innovateurs. Il a participé activement à des programmes d'éducation dans des États francophones d'Afrique; a été l'instigateur hors pair de sociétés savantes au Canada et à l'étranger; et a joué un rôle vital au Centre de recherche en droit privé et comparé du Québec à l'Université McGill. M. Morel a fait partie de l'Office de révision du Code civil dans les années 1960 et 1970 et a été commissaire de la Commission des droits de la personne du Québec.

Sciences agronomiques et environnementales — Le vendredi 4 juin 2004 à 14 h 30
(Campus Macdonald)

Récipiendaire d'un doctorat honorifique : James Orbinski.

Dr James J. Orbinski est un des fondateurs de Médecins sans frontières / Doctors Without Borders au Canada. En 1998, il est devenu le premier non-Européen à devenir président du Conseil international de MSF et, à ce titre, a accepté le prix Nobel de la paix, au nom de l'organisation, en 1999. Il était chef de mission de MSF au moment du génocide de 1994 au Rwanda et de la guerre civile au Zaïre en 1996-97. Il a agi à titre de coordinateur médical pour les réfugiés durant la famine de 1992-93 en Somalie, ainsi que pendant la guerre civile et la crise des réfugiés en Afghanistan en 1994. Dr Orbinski a également travaillé au Pérou pendant l'épidémie de choléra en 1992 et en Zambie. De 2001 à 2003, il a présidé le Groupe de travail sur les médicaments pour les maladies négligées, qui fait partie d'une campagne de MSF visant à améliorer l'accès aux médicaments essentiels.

Les membres de la presse qui veulent assister à la cérémonie ou interviewer l'un des récipiendaires d'un doctorat honorifique doivent communiquer avec Sylvain-Jacques Desjardins. Des photos des récipiendaires sont disponibles sur demande.