Redécouverte d'un livre rare à McGill

Nouvelles

Redécouverte d’un livre rare à McGill. Explications d’une spécialiste

Un livre rare de l’artiste, archéologue et graveur Giovanni Battista Piranesi (Piranèse), récemment redécouvert à l’Université McGill, fera l’objet d’une conférence extraordinaire le 11 avril à la salle Lande du département des livres rares et des collections spécialisées de la bibliothèque de l’Université McGill.

Mme Myra Nan Rosenfeld, chercheur attitré du département, décrira les recherches qu’elle a menées sur ce précieux document intitulé Opere Varie et commentera d’autres ouvrages de Piranèse conservés à l’Université McGill et au Centre canadien d’architecture. Les journalistes qui souhaitent assister à cette conférence sont priés de contacter Sylvain-Jacques Desjardins à (514) 398-6752.

Né à Venise en 1720, Piranèse est l’un des fondateurs du néo-classicisme. Il a publié de nombreux livres sur l’architecture et la civilisation de la Rome antique et plusieurs séries de gravures comme celles réunies dans ses Opere Varie qui représentent, dans un style visionnaire, des édifices et des monuments romains antiques.

Mme Rosenfeld traitera notamment de la valeur particulière de l’exemplaire de 1760-1761 que possède l’Université McGill. "C’est l’un des trois seuls exemplaires de la deuxième édition", précise-t-elle. "Les deux autres se trouvent à l’Université de Princeton et au British Museum. De plus, l’édition de McGill est la seule qui soit augmentée de la première édition des Carceri, l’un des ouvrages les plus célèbres de Piranèse."

L’exemplaire de McGill présente une autre particularité exceptionnelle. Les ombres transparentes et atmosphériques des gravures ont en effet été créés à la main, sur les plaques de cuivre, par Piranèse. Il est par ailleurs surprenant qu’on n’ait compris toute l’importance de cet exemplaire que plusieurs décennies après que le professeur Ramsay Traquair, qui a été directeur de l’École d’architecture de McGill entre les deux guerres mondiales, en eut fait don à McGill, en 1912. L’ouvrage de Piranèse a été récemment redécouvert par le professeur d’histoire de l’art Carol Kiefer, qui travaille maintenant aux États-Unis.

Mme Rosenfeld a consacré la majeure partie de ses recherches et de ses écrits à la Renaissance et au XVIIIe siècle. Elle a été conservatrice principale chargée de recherches au Centre canadien d’architecture de 1985 à 1998. Diplômée du Sarah Lawrence College, elle a obtenu une M.A. à l’Université Columbia et un doctorat en histoire de l’art à l’Université Harvard.