Québec Science rend hommage à Michel L. Tremblay et le Centre de recherche sur le cancer de McGill

Nouvelles

Les lecteurs du magazine désignent « Découverte de l’année » au Québec la percée en recherche sur le cancer réalisée sous sa direction

Les lecteurs du magazine désignent « Découverte de l’année » au Québec la percée en recherche sur le cancer réalisée sous sa direction

Une percée décisive dans la recherche sur le cancer du sein, réalisée par le directeur du Centre de recherche sur le cancer de McGill, le Dr Michel L. Tremblay, et son équipe a été désignée la plus importante découverte de 2007 au Québec par les lecteurs du magazine Québec Science. Les travaux de Michel L. Tremblay ont remporté la palme parmi les dix découvertes québécoises de l’année sélectionnées par l’équipe du magazine.

Le mardi 10 juin prochain, Mme Pascale Millot, rédactrice en chef adjointe de Québec Science, remettra une plaque soulignant cet honneur au Dr Tremblay lors d’une cérémonie qui aura lieu au Pavillon Holmes de l’Université McGill. Mme Millot sera accompagnée du Pr Denis Thérien, vice-principal (recherche et relations internationales), et du Dr Richard I. Levin, vice-principal (affaires de la santé) et doyen de la Faculté de médecine.

Sujet : Cérémonie de remise du Prix du public de Québec Science « Découverte de l’année 2007 »

Date : Mardi 10 juin 2008, 12 h 30 – 14 h 30

Lieu : Pavillon Holmes
3605, de la Montagne (angle Docteur-Penfield)
Montréal (Québec) H3G 2M1

Accès : réservé aux médias.


À propos de cette découverte

Les travaux de recherche fondamentale sur le cancer menés par le chercheur Michel L. Tremblay, sa collègue Sofi Julien et l’équipe du Centre de recherche sur le cancer, ont permis de décoder le rôle d’un gène déficient chez au moins deux femmes sur cinq atteintes du cancer du sein. En inhibant l’activité de ce gène chez des souris prédisposées au cancer, les chercheurs ont réussi à retarder de façon significative – et même à empêcher – le développement de tumeurs et à éviter la propagation du cancer. Il y a quelques années, le Dr Tremblay et ses collègues avaient lié ce même gène à l’obésité et au diabète.

QUELQUES COMMENTAIRES DE LECTEURS DE QUÉBEC SCIENCE :

« Selon moi, c'est une découverte très importante qui permettra de sauver des vies. C'est beau de connaître les neurones et autres, mais (c’est encore mieux) de connaître les gènes responsables d'une maladie aussi grave que le cancer qui est responsable de briser des millions de vies chaque année. Bravo pour cette superbe découverte et n'abandonnez surtout pas. »

- Nicolas Rioux, Baie-Comeau

« Si UN médicament pouvait vaincre le cancer du sein, le diabète et en plus régler le problème de l'obésité, ce serait miraculeux! Merci M. Tremblay de vous être penché sur ce gène. »

- Martine Bertrand, Montréal

« À eux seuls, l’obésité, le diabète et le cancer du sein font beaucoup de victimes chez les Canadiens. Comment rester insensible devant cette situation? Nous devons agir vite car nous avons peut-être une chance, grâce à Michel L.Tremblay, de sauver des vies. Encourageons la recherche scientifique! »

- Eric Archambault, Joliette

Coordonnées

Contact: 
Mark Shainblum
Organisation: 
Relations médias
Courriel: 
mark.shainblum [at] mcgill.ca
Téléphone au bureau: 
514 398-2189