Protocole de Montréal: 30 ans plus tard, les leçons à tirer

Nouvelles

Article d'opinion par Sébastien Jodoin et Hamish van der Ven - Respectivement professeur adjoint à la Faculté de droit de l’Université McGill et professeur adjoint à l’École d’environnement ainsi qu’au Département de science politique de l’Université McGill

"Voilà trente ans, devant la progression d’un trou découvert dans la couche d’ozone, les nations du monde entier sont passées aux actes afin d’adopter le Protocole de Montréal. Généralement considéré comme l’accord international le plus efficace de l’histoire en matière d’environnement, le Protocole a permis l’élimination graduelle de 98 % des substances appauvrissant la couche d’ozone (SACO), tant et si bien que le « trou » résiduel qui surplombe l’Antarctique devrait se refermer d’ici quelques dizaines d’années."

Lire la suite: Le Devoir

Étiquettes: