Payant, le bénévolat scientifique

Nouvelles

Une étudiante en génie de McGill lauréate d'un prix

Que gagne-t-on à consacrer 114 heures par année à partager son amour de la science? Pour Isabel Deslauriers, coordonnatrice bénévole du Programme Parlons science à l'Université McGill, les efforts fournis ont donné lieu à une récompense significative. L'étudiante diplômée de la Faculté de génie a reçu le Prix national du bénévolat. Ce prestigieux honneur vise à reconnaître l'engagement exceptionnel et l'innovation en faveur de l'enseignement de la science au Canada.

En œuvrant auprès de jeunes âgés de six à dix-huit ans, Isabel espérait ainsi transmettre son intérêt pour la science de manière à influencer les choix de carrière de ceux et celles qui assistent à ses ateliers. Le Prix national du bénévolat lui a été remis en raison du vif intérêt qu'elle manifeste pour la fuséonautique et la robotique, des champs d'activité qu'elle a su faire connaître par le biais d'ateliers à la fois novateurs et captivants. L'organisation Parlons science a également reconnu son engagement à assurer la réussite du programme.

« J'aime les enfants et j'aime la science. Alors pour moi, ma participation à Parlons science va de soi. D'autant plus que c'est un moyen sympathique et enrichissant de redonner », a indiqué Mme Deslauriers.

Isabel Deslauriers figure parmi la centaine d'étudiants bénévoles diplômés qui participent à l'enseignement des sciences ainsi qu'aux activités de sensibilisation qui y sont reliées aux quatre coins du pays. Cet honneur lui a été décerné le 11 juin dernier lors de la 7e Conférence nationale du Programme de partenariat qui a eu lieu à London, en Ontario.

À propos du Programme de partenariat Parlons science
Unique au monde, le Programme de partenariat Parlons science cherche à améliorer les connaissances scientifiques par l'intermédiaire d'initiatives de leadership et de programmes novateurs à visée éducative. D'un océan à l'autre, les étudiants diplômés et chercheurs des secteurs de la science qui composent les groupes de bénévoles du Programme œuvrent au sein de 22 campus canadiens. Mis sur pied à l'Université de Western Ontario en 1991, le Programme de partenariat fait appel à plus de 900 membres du milieu scientifique qui cherchent à sensibiliser leurs communautés à la science. Par le biais du Programme, les scientifiques apprennent à se doter d'habiletés en matière d'enseignement, de communication et de leadership et à transmettre leur amour de la science aux jeunes Canadiens.

À propos de l'Université McGill
Principale université canadienne à forte intensité de recherche, l'Université McGill s'est forgé une réputation mondiale au titre de ses travaux savants et de ses découvertes scientifiques. Fondée en 1821, McGill compte 21 facultés et écoles professionnelles qui offrent plus de 300 programmes, du baccalauréat au doctorat. L'Université attire des professeurs et des chercheurs renommés du monde entier et des étudiants exceptionnels de plus de 150 pays, ce qui lui donne l'un des corps étudiants les plus dynamiques et les plus diversifiés de toute l'Amérique du Nord. Environ 23 000 étudiants de 1er cycle et 7 000 étudiants de 2e et 3e cycles y sont inscrits. Elle est l'une des deux seules universités canadiennes à faire partie de l'Association américaine des universités. Ses deux campus sont situés à Montréal, au Canada.