Ouverture d’une nouvelle aile des Laboratoires Meakins-Christie

Nouvelles

L’agrandissement d’un laboratoire de recherche de classe mondiale améliore la capacité des chercheurs du CUSM/McGill en matière de maladies respiratoires

Dans le cadre d’un effort conjoint visant à repousser encore les limites des connaissances en matière de science respiratoire, le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) et l’Université McGill ont uni leurs forces pour construire (avec l’aide de fonds privés) une nouvelle aile des Laboratoires Meakins-Christie, l’un des principaux centres en matière de recherche respiratoire du monde. L’objectif est d’acquérir une meilleure compréhension fondamentale des maladies respiratoires au rang desquelles figure l’asthme et la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) et de transformer cette compréhension en des diagnostics et des traitements plus efficaces.

La nouvelle aile d’une superficie de 15 000 pieds carrés a ouvert ses portes ce matin. On y retrouve des laboratoires de traitement, dans lesquels sont effectués les travaux de recherche en tant que tels, ainsi qu’une salle de conférences. Aux dires du Dr Qutayba Hamid, directeur des Laboratoires Meakins-Christie et titulaire de la chaire Strauss du CUSM en médecine respiratoire : « Les Laboratoires ont entamé leurs activités en 1972 et à l’époque, on s’y consacrait principalement à des recherches sur le plan de la physiologie. Depuis lors, on y effectue des travaux de recherche scientifiques aux niveaux moléculaires et des mécanismes. Grâce à ce nouvel agrandissement, nous souhaitons maintenant passer à l’étape suivante qui portera notamment sur la génétique et la recherche en matière régénérative. »

Aux dires du Dr Hamid, l’application des nouvelles connaissances aux soins prodigués aux patients constituera une priorité importante.

D’ajouter le Dr Richard Levin, doyen de la faculté de médecine de l’Université McGill : « Les Laboratoires Meakins-Christie ne sont pas seulement le principal endroit où sont effectuées des recherches sur le thème des maladies respiratoires, à l’Université McGill. Il s’agit également de l’un des principaux centres de recherche, dans ce domaine, dans le monde. Ce magnifique agrandissement permettra tant à l’exceptionnel directeur des laboratoires qu’à des chercheurs de renommée internationale de maintenir un niveau d’excellence scientifique, au XXIe siècle. »

Parmi les programmes de recherche qui seront abordés dans les nouvelles installations figurent les suivants :

  • L’asthme et la population pédiatrique. Le Canada est actuellement frappé par une épidémie d’asthme. Il y a 20 ans, seulement cinq ou six pour cent de la population pédiatrique souffrait d’asthme alors qu’aujourd’hui, cette proportion est de plus de 10 pour 100 alors qu’elle atteint parfois le niveau de 20 pour 100, dans certains pays (et non au Canada). Aux dires du Dr Hamid : « Nous voulons savoir pourquoi ces chiffres sont en hausse. Nous souhaitons également établir un lien entre l’asthme de l’enfant et l’asthme de l’adulte et apprendre pourquoi certains enfants guérissent en grandissant tandis que d’autres continuent de souffrir d’asthme difficile à traiter chronique. »
  • Asthme difficile à traiter. « Nous rencontrons de plus en plus de patients dont l’asthme est difficile à traiter. Si ce groupe ne représente que près de 10 pour 100 de l’ensemble, il s’accapare une proportion importante des services de santé, de dire Dr Hamid. Ceci s’explique du fait que ces patients demeurent très longtemps à l’hôpital. Nous souhaitons déterminer la nature du mécanisme qui sous-tend cette forme d’asthme difficile à traiter. »
  • Lien entre l’obésité, l’asthme et l’apnée du sommeil. « Il existe un lien entre l’obésité, l’asthme et l’apnée du sommeil que nous souhaitons mieux comprendre, d’ajouter le Dr Hamid. Environ 30 pour 100 des adultes souffrent d’apnée du sommeil et l’incidence de l’obésité est en croissance, au Canada. Les travaux qui seront menés dans cette nouvelle aile contribueront à améliorer nos connaissances dans ce domaine. »

« Cette nouvelle aile nous permettra de trouver de nouveaux moyens de lutter contre les maladies respiratoires de sorte que nous pourrons, à terme, offrir à nos patients une meilleure qualité de vie », de conclure le Dr Vassilios Papadopoulos, directeur de l’Institut de recherche du CUSM. « Nous tentons de mieux comprendre les processus ou les causes des maladies, afin de trouver de nouveaux moyens de les traiter. Par ce nouvel agrandissement, nous continuons de préparer l’avenir du CUSM et de Montréal. L’agrandissement nous permettra de continuer de connaître du succès dans ce domaine et de demeurer concurrentiels au niveau mondial. »

La cérémonie d’ouverture de la nouvelle aile des Laboratoires Meakins-Christie se tiendra le lundi 20 octobre à 9 h. Elle sera suivie d’une visite des anciens laboratoires et des nouvelles installations. Un atelier scientifique d’une journée est également prévu.

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) est un centre hospitalier universitaire intégré, reconnu à l'échelle internationale pour l'excellence de ses programmes cliniques, de sa recherche et de son enseignement. Les hôpitaux partenaires sont : l'Hôpital de Montréal pour enfants, l'Hôpital général de Montréal, l'Hôpital Royal Victoria, l'Hôpital et l'Institut neurologiques de Montréal, l'Institut thoracique de Montréal et l'Hôpital de Lachine. Le CUSM a pour objectif d'assurer aux patients des soins fondés sur les connaissances les plus avancées dans le domaine de la santé et de contribuer au progrès des connaissances.

L'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR CUSM) est un centre de recherche de réputation mondiale dans le domaine des sciences biomédicales et des soins de santé. Établi à Montréal, au Québec, il constitue la base de recherche du CUSM, centre hospitalier universitaire affilié à la Faculté de médecine de l'Université McGill. L'Institut compte plus de 600 chercheurs, près de 1 200 étudiants diplômés et postdoctoraux et plus de 300 laboratoires de recherche consacrés à un large éventail de domaines de recherche, fondamentale et clinique. L'Institut de recherche est à l'avant-garde des connaissances, de l'innovation et de la technologie. La recherche de l'Institut est étroitement liée aux programmes cliniques du CUSM, ce qui permet aux patients de bénéficier directement des connaissances scientifiques les plus avancées.

L'Institut de recherche du CUSM est soutenu en partie par le Fonds de la recherche en santé du Québec.

Coordonnées

Contact: 
Rebecca Burns
Organisation: 
Relations publiques et Communications, CUSM
Courriel: 
rebecca.burns [at] muhc.mcgill.ca
Téléphone au bureau: 
(514) 843 1560