Nouveau foyer pour les sciences de la vie

Nouvelles

Nouveau foyer pour les sciences de la vie

Grâce à un don de 10 millions de dollars de Francesco Bellini, McGill se dotera d'un nouveau pavillon des sciences de la vie

À McGill, on s'apprête à révolutionner l'étude de la vie. En effet, l'Université entreprendra bientôt la construction d'un pavillon des sciences de la vie ultramoderne qui permettra l'exploration de nouvelles méthodes de recherche. Le pavillon Francesco-Bellini des sciences de la vie, dont la réalisation coûtera au total 53,1 millions de dollars, constituera le noyau du plus gros complexe de recherche en son genre dans l'Est du Canada et l'un des plus importants projets de construction de l'histoire de McGill.

La construction de cet immeuble vise à favoriser l'enrichissement mutuel entre les chercheurs des facultés des sciences et de médecine de l'Université et du Centre universitaire de santé McGill (CUSM). Dans leurs nouveaux locaux, les chercheurs travailleront en étroite collaboration dans le cadre de projets pluridisciplinaires liés aux cinq grands domaines des sciences biomédicales : cancer, génétique des traits complexes, biologie chimique, biologie du développement et de la reproduction et systèmes de transmissions d'informations cellulaires.

Francesco Bellini : pionnier de la recherche et bienfaiteur

Le nouveau pavillon des sciences de la vie portera le nom de son principal mécène, Francesco Bellini. Ce chercheur et homme d'affaires montréalais a contribué à ce projet une somme extraordinairement généreuse de 10 millions de dollars. Francesco Bellini a mené une longue et brillante carrière en recherche biomédicale et a eu une incidence durable sur la santé dans le monde. Grâce à BioChem Pharma, la société montréalaise qu'il a fondée en 1986 et qui fait maintenant partie de Shire BioChem, Francesco Bellini a permis à la recherche biopharmaceutique canadienne de se tailler une place de choix sur la scène mondiale. Vers la fin des années 1980, en collaboration avec le regretté Bernard Belleau, diplômé de McGill et professeur de chimie, ainsi que Gervais Dionne, Francesco Bellini a élaboré et commercialisé le premier médicament anti-HIV, le 3TC. Ce composé demeure la pierre angulaire des polythérapies contre le VIH/sida.

Le don exemplaire de Francesco Bellini constitue une nouvelle preuve de sa détermination à améliorer la société en contribuant à l'avancement des sciences de la vie. « Ce don est un investissement dans l'essor de Montréal, la santé et le bien-être de notre population, le travail de nos étudiants et de nos chercheurs et, en bout de ligne, notre avenir à tous, déclare Francesco Bellini. Il nous reste de nombreuses percées à faire pour parvenir à enrayer le cancer, le diabète et d'autres maladies graves. J'espère que ce nouveau cadre de recherche dynamique nous permettra d'opérer des découvertes importantes. »

Alan Shaver : un potentiel illimité

Pour le doyen de la faculté des sciences de McGill, M. Alan Shaver, il ne fait aucun doute que de grandes découvertes seront effectuées dans les installations projetées. « La construction de ce nouveau pavillon profitera non seulement aux Canadiens, mais aussi à la population du monde entier. Nous entrons dans une nouvelle ère d'intégration des sciences de la vie. Les chercheurs de McGill trouveront au pavillon Francesco-Bellini les installations nécessaires à l'approfondissement de leurs connaissances sur la santé et les maladies. Ce nouveau complexe nous permettra d'accéder à des niveaux d'excellence sans précédent. »

Un don catalyseur

Le don de M. Bellini n'a pas seulement été le fer de lance de la construction du nouveau pavillon des sciences de la vie de McGill, mais il a incité deux organismes gouvernementaux à financer une part importante du nouveau pavillon. La Fondation canadienne pour l'innovation contribuera 21,3 millions de dollars, dont 12,8 millions de dollars sont exclusivement réservés aux travaux de construction et 8,5 millions de dollars à l'installation d'équipements de recherche. Un don de contrepartie de 21,3 millions de dollars du gouvernement du Québec sera réparti de manière identique. L'Université attend l'approbation d'une subvention de 17,5 millions de dollars qu'elle a demandée au ministère de la Recherche, des Sciences et de la Technologie (MRST) du Québec pour couvrir le solde des coûts de construction.

Abraham Fuks : « La collaboration est la clé du progrès »

L'organisation et les infrastructures uniques du pavillon Francesco-Bellini porteront la recherche interdisciplinaire à des niveaux inégalés. Des chercheurs autrefois séparés par les frontières de leurs domaines respectifs et les murs de leurs installations seront dorénavant réunis sous un même toit et une même administration. Le nouvel établissement sera en outre relié physiquement au pavillon McIntyre des sciences médicales et au pavillon Stewart de biologie, ce qui favorisera les percées interdisciplinaires.

« L'intégration de chercheurs de divers domaines favorisera l'enrichissement et l'aide mutuelle, soutient Abraham Fuks, doyen de la faculté de médecine. Le pavillon Francesco-Bellini des sciences de la vie fournira un cadre novateur dans lequel les chercheurs de McGill et du CUSM travailleront de concert à l'élaboration de nouveaux concepts et à la mise au point de nouveaux traitements. »

Emil Skamene : « Une ère nouvelle en recherche »

Emil Skamene, directeur scientifique de l'Institut de recherche du CUSM, est également persuadé que le pavillon Francesco-Bellini des sciences de la vie transformera la recherche à McGill. « La construction de ce nouvel établissement marquera un pas de géant dans l'évolution de la recherche : nous passerons de l'ère de la génomique et de la protéomique à l'ère postgénomique de la biologie intégrative », affirme-t-il.

>Un projet pour le XXIe siècle

À l'aube du XXIe siècle, le pavillon Francesco-Bellini des sciences de la vie servira de cadre de formation à la prochaine génération de chercheurs. L'immeuble abritera des programmes d'études supérieures intégrées et deviendra un important centre de formation permanente des stagiaires postdoctoraux.

« Grâce à la générosité visionnaire de Francesco Bellini, déclare le principal de McGill, M. Bernard Shapiro, l'Université continuera d'être un foyer de découvertes et de révolutions scientifiques. »

« De plus, ajoute M. Bernard Shapiro, ce projet favorisera l'établissement de nouveaux partenariats entre Montréal et Québec. Le pavillon Francesco-Bellini des sciences de la vie facilitera de beaucoup le financement de la recherche et le recrutement de chercheurs, d'étudiants de 2e/3e cycle et de stagiaires postdoctoraux de haut calibre du monde entier. »

« Nous sommes fiers d'avoir été choisis par Francesco Bellini et entendons continuer à repousser les frontières des sciences de la vie et préparer la prochaine vague de découvertes qui refaçonneront la vie de l'ensemble de nos concitoyens. »