Nancy L. Wells nous vient de l'Université Stanford

Nouvelles

La principale de l'Université McGill, Mme Heather Munroe-Blum, est ravie d'annoncer la nomination de Nancy L. Wells au poste de nouvelle vice-principale (développement et relations avec les anciens), qui entrera en fonctions le 1er mai 2003. Cette nomination pour un mandat de cinq ans a été approuvée par le Conseil des gouverneurs hier soir. Nancy Wells, qui a grandi sur la côte Est des États-Unis, est actuellement vice-présidente adjointe (développement) à l'Université Stanford en Californie. Elle succède au professeur Derek Drummond, qui occupe ces fonctions depuis 1996.

Mme Munroe-Blum se félicite que McGill ait réussi à recruter une personne du calibre de Mme Wells et possédant son expérience. « Cela nous donne une chance exceptionnelle de monter la barre des dons de particuliers à McGill et de resserrer les rapports de soutien parmi les anciens et les amis de l'Université. L'équipe de collecte de fonds de Stanford est l'une des meilleures dans le domaine de l'enseignement supérieur en Amérique du Nord. C'est en réalité une "équipe de rêve", et je sais que nous pouvons nous attendre à des merveilles pour l'Université McGill sous la direction de Nancy au poste de vice-principale (développement et relations avec les anciens). »

À Stanford depuis 1993, Nancy Wells était récemment responsable du rendement et de l'orientation stratégique des unités responsables des dons de particuliers, des relations avec les entreprises, les fondations et les donateurs, de la gérance et des communications, des ressources humaines et de la planification financière. Elle a également collaboré avec les professeurs et les responsables des campagnes de souscription des facultés des sciences humaines et des sciences, des sciences de l'éducation et de l'Institute for International Studies. En vertu de son portefeuille, elle était également responsable des rapports avec l'Association des anciens de Stanford. Au nombre des fonctions qu'elle a assumées au préalable à Stanford, mentionnons la responsabilité des dons exceptionnels axés sur la Côte Est des États-Unis et l'Europe. Avant cela, elle avait été directrice fondatrice du Stanford Fund for Undergraduate Education.

Avant de s'installer sur la Côte Ouest, Nancy Wells a occupé divers postes à The American University (Washington, D.C.), et a été directrice générale d'un cabinet-conseil de souscription à but non lucratif. Elle est titulaire d'une maîtrise en sciences de l'éducation de l'Université d'Indiana et d'un B.A. en sociologie du Massachusetts College of Liberal Arts (ex-North Adams State College). Elle a fait du bénévolat pour l'opéra, la conservation et l'enseignement primaire.

Et pourquoi voudrait-elle quitter le climat ensoleillé de la Californie pour le Canada? Voici ce qu'elle répond à ce sujet : « Pour commencer, McGill jouit d'une renommée mondiale d'excellence et le fait que l'Université soit à Montréal n'est pas pour me déplaire. Deuxièmement, je suis frappée par l'énergie et les très hautes aspirations de Mme Munroe-Blum. Je me réjouis beaucoup à la perspective de travailler avec elle et ses collègues. Enfin, ce qui me séduit, c'est la vigueur des programmes de développement et de relations avec les anciens à McGill, et la perspective d'aider les volontaires talentueux et les employés à recueillir des fonds pour l'Université. »

La philanthropie joue un rôle névralgique dans la mission de McGill. En 2001-2002, les anciens de McGill, les parents, les membres des personnel enseignant et non enseignant, les amis et d'autres donateurs ont versé à l'Université 67,2 millions de dollars (soit une hausse de 6,2 % par rapport à l'année d'avant). On compte 144 162 anciens étudiants de McGill qui participent aux activités de plus de 90 sections des anciens dans le monde entier.

L'Université McGill

Située à Montréal (Québec), au Canada, l'Université McGill a acquis une renommée mondiale au titre des ses travaux savants remarquables et de ses découvertes scientifiques. Fondée en 1821, McGill est l'un des deux membres canadiens de l'American Association of Universities, à laquelle l'Université a adhéré en 1925. Les 22 facultés et écoles professionnelles de McGill dispensent plus de 300 programmes de premier cycle au niveau du doctorat. Les professeurs de l'Université ont obtenu leur grade et suivi leur formation dans les plus grands établissements d'enseignement du monde entier. McGill attire les meilleurs étudiants de plus de 150 pays, et 25 % de ses étudiants revendiquent comme langue maternelle une autre langue que l'anglais ou le français. L'Université compte 17 611 étudiants de premier cycle à temps plein et 6 362 étudiants de 2e et 3e cycles.