Quick Links

McGill sert des produits de la mer écoresponsables

Nouvelles

McGill est la première université canadienne à recevoir la certification du Marine Stewardship Council
Publié: 11avr2013
Organisme sans but lucratif international, le MSC a été établi pour faire évoluer le marché des produits de la mer vers la durabilité, et applique la norme mondiale la plus respectée en matière de certification pour la capture du poisson sauvage. Le programme repose sur une norme scientifique rigoureuse et un mécanisme d’évaluation par des tiers indépendants, c’est-à-dire des organismes de certification accrédités au niveau international. 
Les étudiants, le corps enseignant, le personnel et les visiteurs de McGill pourront dès maintenant soutenir les pêcheries durables en choisissant des produits de la mer certifiés par le MSC. Ils pourront consommer des produits certifiés par le MSC dans quatre aires de restauration du campus : de la morue du Pacifique provenant du golfe de l’Alaska, de la mer de Béring et des îles Aléoutiennes, des crevettes nordiques du golfe du Saint-Laurent, du poisson plat du golfe de l’Alaska et du poisson plat de la mer de Béring et des îles Aléoutiennes. McGill ne sert que des produits de la mer écoresponsables dans ses aires de restauration. Les produits certifiés par le MSC constituent 40 pour cent de ceux-ci.
 
Kerry Coughlin, directeur régional (Amériques) du MSC, indique : « L’enseignement universitaire de haut niveau et le leadership de McGill dans l’univers du savoir sont reconnus dans le monde entier. De plus, cet établissement de renom accueille des étudiants de 150 pays. L’adoption de la certification globale du Marine Stewardship Council envoie un message puissant sur l’importance de faire des choix durables en produits de la mer. Les établissements d’enseignement sont en mesure de jouer un rôle clé pour inciter les consommateurs à contribuer positivement à la santé des pêcheries. Nous sommes heureux d’accueillir l’Université McGill parmi les membres du programme MSC. »
 
« Nous sommes ravis d’être le premier programme universitaire de restauration du Canada à recevoir la certification du Marine Stewardship Council, ajoute Mathieu Laperle, directeur des Services alimentaires et de l’accueil à McGill. Deux ans après la création de notre plan stratégique en matière de développement durable, nous posons un nouveau jalon au chapitre de nos achats, ce qui renforce notre position de chef de file parmi les établissements universitaires dans le domaineLa certification MSC étant le prolongement naturel de notre engagement, nous entrevoyons une collaboration durable entre toutes les parties rattachées au processus. »
 
Un élément unique du processus ayant mené à l’obtention par McGill de la certification MSC a été le rôle clé joué par les étudiants. L’idée a été lancée dans le cadre d’un cours par des étudiants de l’École d’environnement, puis reprise par des étudiants engagés qui ont travaillé de concert avec les Services alimentaires et de restauration pour mener le projet à terme. Le projet a bénéficié du Fonds des projets de durabilité de McGill
 
« Cet accomplissement témoigne du pouvoir qu’exercent les travaux de recherche appliquée des étudiants et d’autres formes d’apprentissage par l’expérience, souligne William Agnew (BA ’11), l’un des étudiants qui a travaillé sur ce projet pendant plus de deux ans. En outre, c’est un très bon exemple de la façon dont la collaboration avec les professeurs et l’administration de l’université aide les étudiants à réaliser des projets intéressants dans leur communauté et étend l’apprentissage au-delà de la salle de cours. »
 
Le processus de certification du MSC comprend une évaluation par un organisme de certification indépendant ainsi que la formation du personnel de première ligne. Le système de la « Chaîne de garantie d’origine » du MSC assure qu’à chaque étape – des pêcheurs aux entreprises de transformation en passant par les distributeurs et les consommateurs – les produits de la mer certifiés par le MSC ne sont pas mêlés à, ni remplacés par, des pêcheries non certifiées. Dans le cas de McGill, cette chaîne comprend le fournisseur de services alimentaires ARAMARK et les fournisseurs Sysco et GFS Canada.
 
La norme MSC repose sur trois principes fondamentaux : l’état du stock, l’impact sur l’écosystème marin et la gestion des pêcheries. L’écolabel bleu distinctif du MSC est un symbole de confiance pour les acheteurs et les consommateurs du monde entier. Il confirme que les produits de la mer viennent de pêches durables qui ont obtenu la certification MSC.
 
Le processus de certification a été dirigé par Oliver De Volpi, chef exécutif des opérations et du développement durable de Services alimentaires et de restauration de McGill. M. De Volpi précise que : « La certification est un effort de collaboration issu des travaux de recherche appliquée des étudiants. Nous remercions notre personnel, nos fournisseurs, l’organisme MSC et tous ceux qui ont contribué à faire de cette initiative une réalité. »
 
« L’obtention de la certification MSC est l’un des nombreux exemples des projets créatifs déployés par les membres de la communauté mcgilloise de tous horizons afin de mettre en place une vision d’avenir durable sur le campus et ailleurs, précise Martin Krayer von Krauss, directeur du Bureau de développement durable de McGill. Cette réussite illustre à merveille comment des personnes caressant de grandes idées, appuyées des ressources nécessaires, peuvent faire avancer les choses. »
 
Pour en savoir davantage sur le Marine Stewardship Council : msc.org.

Contact Information

Contact: 
Julie Fortier
Organization: 
Associate Director, Media Relations
Email: 
julie [dot] c [dot] fortier [at] mcgill [dot] ca
Office Phone: 
514-398-6751
Tags: