McGill se porte acquéreur d'une nouvelle résidence dans un hôtel du centre-ville

Nouvelles

Devant le besoin urgent de trouver de nouvelles chambres pour les étudiants, l'Université McGill a conclu une entente visant l'achat de l'hôtel Renaissance-Montréal, situé à quelques pâtés de maisons du campus du centre-ville, avenue du Parc. L'Université s'attend à ce que l'édifice soit prêt pour le mois d'août, juste à temps pour accueillir les nouveaux étudiants de 2003.

« Nous sommes heureux et très soulagés d'avoir trouvé un édifice en bon état dont l'emplacement permettra à nos étudiants d'assister à leurs cours, de se prévaloir des services de bibliothèque et de jouir de la vie du campus sans avoir à parcourir de trop grandes distances chaque jour », déclare la principale de l'Université, Mme Heather Munroe-Blum. « Les résidences d'étudiants sont un élément vital de l'attrait que l'Université exerce sur les jeunes, surtout sur ceux qui sont originaires du reste du Canada et du monde entier. Les étudiants de l'extérieur du Québec apportent une précieuse contribution au dynamisme intellectuel, culturel et économique de la ville, et nous devons faire tout ce que nous pouvons pour leur offrir l'aide dont ils ont besoin et qu'ils méritent amplement. »

Les pressions qui s'exercent sur l'Université pour offrir un plus grand nombre de chambres en résidence se sont nettement intensifiées ces dernières années. Il y a une douzaine d'années, ses résidences accueillaient un nombre appréciable d'étudiants fréquentant l'Université depuis plusieurs années, ainsi que d'étudiants de première année. Il y a cinq ans, le nombre de chambres suffisait à peine à accueillir uniquement les étudiants de première année, même si McGill pouvait alors leur garantir une chambre en résidence. Aujourd'hui, les chambres en résidence ne sont garanties qu'aux étudiants titulaires d'une bourse, et aux jeunes de moins de 18 ans qui viennent de l'extérieur de la province. [Le campus Macdonald à Ste-Anne-de-Bellevue est la seule exception : les chambres en résidence sur ce campus sont garanties pour ceux qui y font leurs études.]

Les taux de disponibilité locative ont reculé de manière spectaculaire à Montréal depuis quelques années, ce qui a nettement accentué la difficulté de trouver des logements pour les étudiants, déclare le vice-principal (administration et finances), M. Morty Yalovsky. « Nous sommes convaincus que l'espace libéré par l'achat et la rénovation de l'hôtel Renaissance-Montréal contribuera beaucoup à atténuer les pressions du marché montréalais, et procurera davantage d'options de logements à bas prix à d'autres citoyens de la ville. »

Environ 1 750 étudiants de McGill vivent dans les résidences, qui peuvent être des logements de type dortoir ou appartement ainsi que des maisons partagées. Grâce à l'achat de ce nouveau bâtiment, 650 lits de plus seront désormais disponibles.