McGill reçoit un nouveau financement axé sur les soins palliatifs

Nouvelles

Plus de 60 000 Canadiens seront touchés par un diagnostic de cancer cette année et auront besoin de soins spéciaux de fin de vie ou de soins palliatifs. Or les praticiens, les chercheurs et les familles s'entendent pour souligner la carence de services en matière de soins palliatifs pour ces patients. Grâce à un nouveau financement offert par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), les chercheurs de l'Université McGill seront désormais en mesure d'évaluer les types et les méthodes de soins palliatifs qui présentent le maximum d'efficacité et d'efficience.

Leur programme, qui est dirigé par Robin Cohen, fera progresser la recherche sur les soins palliatifs et pourrait contribuer à l'amélioration des soins offerts aux personnes qui meurent du cancer.

L'Institut national du cancer du Canada, l'Université Laval et l'Université d'Ottawa sont également partenaires du programme de l'Université McGill.

Les IRSC ont annoncé aujourd'hui un financement de 16,5 millions de dollars pour l'Initiative sur les soins palliatifs et les soins de fin de vie des IRSC. Ce projet vise à créer une base de recherche forte et à consacrer le domaine de la recherche sur les soins palliatifs comme discipline scientifique de plein droit. D'autres projets de recherche portent sur les options pour le soulagement de la douleur, le système de soins et les interventions précoces de soins palliatifs.

« Nous sommes en train de révolutionner des soins palliatifs au Canada », dit Phil Branton, directeur scientifique de l'Institut de recherche sur le cancer des IRSC et professeur de biochimie à l'Université McGill. « Il est tout aussi important de garder cet élan en attirant des chercheurs et en formant de nouveaux dans le domaine pour assurer toujours aux Canadiens la meilleure qualité de soins en fin de vie. »

L'annonce des IRSC a été faite aujourd'hui à Montréal dans le cadre du 15e Congrès international des soins aux personnes malades en phase terminale, organisé par la division des Soins palliatifs du département de Médecine et d'Oncologie de l'Université McGill.

L'Université McGill est l'université chef de file au Canada en matière de capacité de recherche. Elle jouit d'une renommée internationale pour ses réalisations au plan de l'enseignement universitaire et ses découvertes scientifiques. Fondée en 1821, l'Université McGill compte 21 facultés et écoles professionnelles offrant plus de 300 programmes, du premier cycle au doctorat. Elle attire des professeurs et des chercheurs de renom du monde entier et des étudiants cotés de plus de 150 pays, ce qui en fait l'un des milieux d'enseignement les plus dynamiques et les plus diversifiés en Amérique du Nord. Elle compte quelque 23 000 étudiants de premier cycle et 7 000 étudiants des cycles supérieurs. L'Université McGill s'est classée récemment Université canadienne de l'année en recherche dans la catégorie Médecine/Études de 3e cycle, selon les critères du financement de la recherche et des publications compilés par Research Infosource. Elle est l'une des deux universités canadiennes membres de l'American Association of Universities. Les deux campus de l'Université McGill sont établis à Montréal (Québec), au Canada.