McGill accueille une conférence mondiale sur la prévention du génocide

Nouvelles

Le Centre sur les droits de la personne et le pluralisme juridique de l’Université McGill est heureux d’accueillir la Conférence inaugurale de la Famille Echenberg sur les droits de la personne, du 11 au 13 octobre 2007. La Conférence mondiale sur la prévention du génocide réunira des survivants, des témoins, d’éminents théoriciens, politiciens, journalistes ainsi que des militants des quatre coins du monde dont la vie a été à jamais changée par cet horrible crime contre l’humanité. Il s’agit de la première conférence non gouvernementale sur le génocide depuis l’adoption de la Convention des Nations Unies contre le génocide en 1948, laquelle vise à empêcher et à punir ce que qualifiait Winston Churchill de « crime sans nom ».

Parmi les participants à la conférence, mentionnons :

Mme Hédi Fried, survivante de l’Holocauste, auteure du l’ouvrage salué unanimement The Road to Auschwitz: Fragments of a Life.

Mme Marika Nene, survivante du génocide nazi contre les Roms.

M. Youk Chhang, survivant du génocide perpétré par les Khmers rouges et directeur général du Centre de documentation sur le Cambodge à Phnom Penh.

Mme Esther Mujawayo, survivante du génocide rwandais et cofondatrice de l’organisme non gouvernemental « Association des veuves du génocide rwandais ».

Lieutenant général à la retraite Roméo Dallaire, ancien dirigeant de la Force de maintien de la paix des Nations Unies au Rwanda et auteur du livre J’ai serré la main du diable – La faillite de l’humanité au Rwanda.

Sir Shridath Ramphal, ancien secrétaire général du Commonwealth.

M. Juan Mendez, conseiller spécial des Nations Unies sur la prévention du génocide.

M. Brian Stewart, correspondant primé du réseau télévisé CBC.

M. Roy Gutman, correspondant de Newsday et lauréat du prix Pulitzer.

Mme Mia Farrow, actrice, ambassadrice de bonne volonté des Nations Unies et militante en faveur des réfugiés du Darfour.

L’honorable Irwin Cotler, ancien procureur général du Canada, professeur de droit de l’Université McGill et éminent avocat en matière de droits de la personne.

M. Michael Ignatieff, député, auteur et ancien directeur du Centre pour les droits de la personne.

M. Wole Soyinka, auteur nigérian, dramaturge et lauréat du Prix Nobel de littérature, détenu comme prisonnier politique de 1967 à 1969 pour avoir émis l’idée de décréter un cessez-le-feu avec les rebelles biafrais.

M. Wiebe Arts, ancien soldat du maintien de la paix de la Force de protection des Nations Unies pour l’ex-Yougoslavie à Srebrenica.

M. Ben Kiernan, directeur du Programme d’études sur le génocide à l’Université Yale.

Mme Martha Minow, professeure de droit à l’Université Harvard.

M. Payam Akhavan, professeur de droit de l’Université McGill et ancien procureur des Nations Unies en matière de crimes de guerre à La Haye, présidera la conférence qui réunira d’éminents chefs de file des milieux intellectuel, politique et étudiant, ainsi que des personnalités de la société civile originaires des quatre coins du monde. La conférence permettra d’amorcer le dialogue entre les décideurs et les survivants de crimes contre l’humanité, ainsi qu’entre les dirigeants actuels et ceux qui leur succéderont, dans le but d’explorer les moyens de prévenir la violence génocidaire, plutôt que d’intervenir une fois qu’un crime de cette nature a été commis.

À compter du 7 octobre 2007, 35 jeunes leaders provenant du monde entier et spécialisés en droits de la personne prendront part à la préconférence intitulée Forum for Young Leaders (Forum des jeunes leaders. L’événement explorera l’exceptionnelle contribution d’étudiants, de chefs de file de la société civile et de militants en faveur des droits de la personne dans la prévention de crimes contre l’humanité.

Dans le cadre de la conférence, de nombreuses expositions publiques seront créées. Elles comprendront des photographies, des films, des pièces artistiques et multimédias de même que des artéfacts par le biais desquels seront présentés des récits personnels sur le cauchemar qu’est le génocide.

La Conférence mondiale sur la prévention du génocide est la Conférence inaugurale sur les droits de la personne de la famille Echenberg, une série d’événements mise sur pied en janvier dernier grâce au généreux don consenti par M. Gordon Echenberg, diplômé en droit de l’Université McGill, et son épouse, Penny. Par ce geste, la Fondation de la famille Echenberg espère sensibiliser la population quant à l’importance de la protection des droits de la personne et aux questions qui y sont liées dans la vie quotidienne des individus, où qu’ils vivent. Tout en poursuivant des études de droit à McGill, M. Echenberg (B. A. 1961, B.C.L. 1964) a présidé l’Association étudiante de l’Université. À titre de diplômé, il a occupé les fonctions de dirigeant fondateur d’Interamicus, un centre international établi à McGill et voué à la défense des droits de la personne. Par la suite, M. Echenberg a assumé les fonctions de gouverneur de l’Université et de chargé de cours à la Faculté de droit.

Internet : Conférence mondiale sur la prévention du génocide

Coordonnées

Contact: 
Pascal Zamprelli
Organisation: 
Université McGill
Courriel: 
pascal.zamprelli [at] mcgill.ca
Téléphone au bureau: 
514-398-1385